Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.05.2008

[Anime] Oruchuban Ebichu

Titre japonais : おるちゅばんエビちゅ

Nombre d'épisodes : 24 épisodes

Année de production :
1999

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Alors que je me remets tout juste d'avoir vu cette série (ça fait pourtant au moins un mois que je l'ai terminée), mais qu'en même temps j'ai déjà envie de la revoir, je me décide à en parler. Ebichu, ça ne ressemble à aucune série que j'aie pu voir avant, que ce soit au niveau du format, du thème ou du dessin. Pourtant, au bout de quelques épisodes la série est devenue pour moi culte. On adore ou on déteste, dans mon cas j'adore, et j'assume totalement ! ^^

Ebichu est une gentille petite hamster qui adore sa maîtresse et s'occupe de faire tout chez elle, ménage, cuisine, vaisselle, elle est toute mimi. Jusque là, rien de bien méchant. Là où ça change, c'est quand on sait que ladite maitresse passe son temps à éclater la tête à son animal de compagnie quand elle ne s'envoie pas en l'air avec son "bon à rien" de petit ami. Oui, parfaitement, de la violence et du sexe, je n'aurais jamais pensé regarder une telle série. Mais c'est tellement spécial ! Même si certaines scènes sont osées, sans être du hentai, le principal se passe dans les dialogues, et les nombreux jeux de mots et allusions plus ou moins directes sont extrêmement drôles. Certains trouveront ça tout simplement vulgaire, des fois ça l'est c'est sûr, mais la plupart du temps c'est tout simplement poilant.

1331226330.jpg

Même la façon dont se fait éclater Ebichu c'est marrant. Ebichu elle-même est visuellement excellente, avec toutes les expressions qu'elle peut avoir. Pour les reste, que ce soit les personnages humains ou les décors, c'est très minimaliste, mais ça ne gêne pas du tout car ça convient parfaitement au style de la série. Les musiques sont presque inexistantes, à part quelques petites notes dans certaines séquences que l'on retrouve plusieurs fois (excellentes d'ailleurs, par exemple celle où le hamster se fait écrabouiller sous le sac poubelle). Mais là encore ça ne gêne pas, et la chanson du générique suffit amplement, elle est si inoubliable !

L'un des gros points forts de la série est la voix d'Ebichu, vraiment marrante même si l'on ne comprend pas un mot de japonais je pense. Elle parle super vite et met des "chu" un peu partout. C'est là qu'on se rend compte à quel point le doublage peut jouer un rôle dans certaines séries. C'est archi-débile, complètement déjanté, Ebichu se prend des fois pour un poète à faire des haiku au vocabulaire très fleuri bien sûr, elle se transforme parfois en Ebichuman, super-héros très spécial, il y a même un homme qui fantasme sur elle... Bref, je pourrais en dire pas mal encore, mais non, rien ne vaut la surprise !

Je disais que le format de la série était particulier. En effet, il y a 24 épisodes, mais ils font à peine dix minutes. C'est donc affreusement court, et ça se finit trop, trop, trop vite ! Nan, vraiment, trop culte, rien à dire de plus !

Les commentaires sont fermés.