Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16.04.2012

Muse - Muscle Museum

Je me rends compte que je n'avais jamais partagé aucune chanson de Muse sur ce blog, pas même dans une playlist. Pourtant, j'ai quand même beaucoup écouté le groupe, j'ai une bonne partie de leurs albums et je les ai vus plusieurs fois en concert. Je me suis même souvent demandé pourquoi je ne suis jamais passé au rang de fan inconditionnelle comme j'ai pu l'être pour d'autres artistes. C'est un peu comme Radiohead en fait, j'apprécie énormément leur musique, mais pas de là à me passer tous leurs disques en boucles.

J'ai découvert Muse peu après la sortie de leur premier album, et donc avant qu'ils deviennent le phénomène international qu'ils sont aujourd'hui et qu'on les entende sur les radios "grand public". J'ai pu les voir en concert à Rouen dans une petite salle (RIP l'Exo 7), puis au festival Le rock dans tous ses états, et enfin à Paris au Zénith à l'un des deux concerts dont sont tirés les CD et DVD Hullabaloo. Tout ça, ça date déjà d'il y a plus de dix ans -_-. 

Comme je suis moins ce que fais le groupe ces dernières années (je n'ai même pas écouté leur dernier disque), Muse c'est avant tout pour moi les années 2000, et surtout la première moitié de la décennie. En gros, leurs trois premiers disques. C'est pour ça que j'ai choisi de partager un de leurs "vieux" titres, une de ceux qui m'a fait découvrir leur musique.

Les commentaires sont fermés.