Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22.09.2013

[Concert] moumoon Fullmoon Live Tour 2013 au Nakano Sunplaza

Fin 2012, après l'annulation à cause d'un typhon du concert du parc Hibiya pour lequel je n'avais pas eu de place, moumoon a annoncé un nouveau concert à Tokyo dans le cadre de la tournée pour son nouvel album. Le lieu choisi était le Sunplaza de Nakano, où le duo s'était déjà produit plusieurs fois il me semble, une fois au moins c'est certain, car c'est là qu'a été enregistré le concert qui figure sur le DVD bonus de leur troisième album, No Night Land. Et c'est en partie en voyant ce DVD que je me suis dit qu'il fallait absolument que j'aille voir le groupe en concert :).

A ce moment, je passais à la gare de Nakano tous les matins pour prendre le train qui m'emenait dans la campagne de l'ouest où je travaillais. Je regardais le grand bâtiment du Sunplaza qui domine tous le quartier juste en face de la gare en me disant : je vais l'avoir mon ticket pour aller là-dedans ! ^^ Ce que je ne savais pas encore, c'est que j'habiterais dans le quartier depuis quelques semaines au moment où le concert aurait lieu ! ^^

A la mi-janvier, lorsque l'ouverture des réservations est arrivée, j'ai donc pris ma patience à deux mains pour braver le serveur hyper-saturé du site de réservations Eplus, et ça a marché, j'ai réussi à avoir ma place ! A ce moment, le début du mois d'avril me paraissait bien loin, mais il s'est passé tellement de choses après que du coup, c'est venu assez vite ^^.

En France, la majorité des concerts auxquels je suis allée étaient à Paris, et chaque fois c'était galère car soit il fallait trouver moyen d'y aller en voiture depuis Rouen (ça ne pouvait bien sûr pas être la mienne ! :p), soit il fallait y aller en train, et dans ce cas payer une nuit d'hôtel ou squatter quelque part si ça finissait trop tard pour choper le dernier train. En étant à Tokyo évidemment, il n'y a pas ce genre de problème, surtout si les concerts ont lieu l'après-midi, comme c'était le cas cette fois pour moumoon (ça m'était arrivé aussi pour Bonnie Pink).

Mais là, ça aurait pu être en pleine nuit que ça ne m'aurait pas du tout dérangée ! C'est vraiment génial de sortir de chez soi comme si on allait faire une course, de marcher un petit quart d'heure, et hop d'être déjà arrivé devant la salle ! Surtout que comme toutes les places étaient assises et donc numérotées, pas la peine de venir faire la queue à l'avance en espérant d'être mieux placé ^^. Bon, voilà, un jour j'espère qu'on me décernera un prix spécial pour mes intros de trois kilomètres :p

Me voilà donc installée à l'antépénultième rang de la salle (c'est beau de pouvoir sortir ce mot ! :p), le trentième. Donc évidemment ce n'est pas très près, mais bon on peut un peu dire que c'était ça ou rien. Et puis la salle du Sunplaza n'est pas énorme. Le spectacle a donc commencé, et si je me souviens bien il a duré deux bonnes heures et demies. 

J'ai beaucoup aimé la petite intro avec la pomme (qui figure sur la pochette de Pain Killer) qui arrive de nulle part en se balançant à travers de la scène et que Yuka finit par saisir en arrivant. Pendant toute la durée du concert, la chanteuse a eu une pèche incroyable. Il y avait vraiment un bon équilibre entre show et performance. Même en fin de tournée, sa voix était excellente, ça doit faire partie du service à la japonaise car c'était le cas pour tous les artistes que j'ai vus pour l'instant ici ^^. 

Vu qu'il s'agissait de la tournée pour le dernier album Pain Killer, très logiquement, la priorité lui a été donné : le groupe a joué l'intégralité des 11 chansons qu'il contient. Cela m'a permis d'apprécier encore davantage certaines chansons, en particulier Never Enough, qui était vraiment excellente en ouverture du show. C'est Love is everywhere qui a clos la partie principale du spectacle, et si ce n'est pas un de mes préférés, il faut dire qu'il met une sacrée ambiance ! J'ai été ravie d'entendre en rappel Doko e mo ikanai yo, toujours aussi magnifique, juste avant le traditionnel Good night qui a terminé pour de bon le spectacle.

Les chansons tirées des autres albums du groupe, sauf exceptions, faisaient partie des plus rythmées et des plus fun de moumoon, et je comprends ce choix vu la formation et le type de salle. YAY était vraiment super sympa, et Yuka a invité filles et garçons à reprendre alternativement une ligne mélodique différente. J'ai été bien contente d'avoir le droit à 3days magic, tirée du premier album et dont l'ambiance élctronique rend vraiment bien. L'enchaînement de Bon Appetit et Yes / No continue?, aussi fun que catchy toutes les deux, était assez génial.

Au moment du concert, je venais de découvir le deuxième album, 15 doors, et j'ai donc été enthousiasmée par Hallelujah. Le refrain de cette chanson prend vraiment aux tripes, en live ça fait complètement vibrer. Je savais bien que vu le nombre de chansons que moumoon a déjà à son actif, je ne pourrais pas entendre toutes mes chansons préférées. Mais j'ai eu le droit à Myself, dans une version très particulière. En fait, toute la première partie de la chanson était en version électronique, avec Masaki qui bidouillait sa petite machine. Le résultat était vraiment intéressant, mais vu que c'était la première fois que j'entendais la chanson en live, une version classique m'aurait convenu aussi ^^.

Il y a deux chansons que je je connaissais pas dans la setlist : Plastic Joy, qui figure sur Spark, mini-album que je n'avais pas encore écouté (un passage chez Book Off a réparé cette erreur ^^), et la très jolie Kokoro no shizuku, face b d'un de leurs premiers singles, Tiny star, qui a marqué une pette pause avec son calme.

L'ambiance dans le public était franchement bonne, et j'ai regretté de ne pas avoir acheté de stick lumineux au stand de goodies. C'est bien cher pour ce que c'est, mais c'est quand même plus fun ! Toutes ces lumières bleues qui bougeaient dans le public, c'était vraiment chouette ! Evidemment, je pouvait quand même bouger mes bras dans tous les sens même si j'avais rien au bout, taper dans mes mains et tout, et je ne me suis pas gênée, car l'ambiance s'y prêtait à merveille, et ça fait un bien fou ! C'est l'effet moumoon, dès qu'ils font une chanson qui bouge, ça donne envie de faire des vagues avec les bras et de se trémousser !

J'espère pouvoir un jour voir le duo dans une version plus acoustique car j'adore comment ils arrangent leurs chansons dans ce cas, mais là pour cette première expérience j'en ai eu plein les yeux et plein les oreilles (mais pas trop, heureusement vu la sensibilité de mes tympans ^^). Voici pour finir la setlist omplète :

 

ネバイナフ

DREAMER DREAMER

Plastic Joy

Chu Chu

Help Me

YAY

緑の道

儚火

Sunshine Girl

バニタス

PAIN

3 days magic

こころのしずく

Myself

ハレルヤ

リフレイン

Bon Appetit

Yes / No continue?

Love is Everywhere

 

うつくしい人

アニベルセル

good night

 

どこへも行かないよ

 

Quelques semaines après le concert, la sortie d'un DVD/BRD live de moumoon a été annoncée. Et vous l'avez sûrement déjà deviné avec la vidéo que j'ai intégrée si vous ne le saviez pas déjà, le concert en question (mais ça n'est pas le seul) était celui du Sunplaza. Je voulais l'acheter le jour de sa sortie pour avoir le first press, mais en fait j'ai pas pu à cause de ma résistance psychologique face aux prix des DVD/BRD au Japon, qu'il s'agisse de musique, d'anime ou de films. Je vais patienter un peu et tâcher de trouver ça un peu moins cher chez Book Off. En attendant, mieux vaut que je retourne voir le groupe en vraiça me coûtera pas plus cher. Comment ça, c'est déjà fait ? :D

Publié dans Concerts | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moumoon, musique, japon, concert, tokyo | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.