Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26.01.2010

[Anime] Saiunkoku Monogatari 2

Titre japonais : 彩雲国物語 第2シリーズ

Nombre d'épisodes : 39 épisodes

Année de production :
2007-2008

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

J'avais vraiment beaucoup aimé la première saison de Saiunkoku Monogatari, qui avait d'ailleurs fait partie de mon Top 10 d'anime de l'année 2008. Pas étonnant donc que je me sois mise il y a quelque temps à regarder la seconde saison. Je ne sais plus exactement quand j'ai commencé, mais je sais que j'ai regardé tranquillement ces 39 épisodes, car Saiunkoku Monogatari ça se savoure, ce n'est pas le genre de série dont on regarde plusieurs épisodes à la suite, mais on apprécie de retrouver l'ambiance régulièrement, épisode par épisode.

Saiunkoku22.jpg
saiunkoku23.jpg

Je n'ai pas du tout été déçue par cette deuxième saison, qui reprend évidemment les recettes de la première en faisant bien évoluer l'histoire et en introduisant de nouveaux personnages. Il y en avait déjà beaucoup des personnages, et de ce côté ce n'est pas forcément facile à suivre, mais ça ne m'a jamais spécialement dérangée. Notre héroïne Shuurei a toujours autant de caractère malgré tous les problèmes qui lui arrivent (la plupart étant causés de manière tout à fait volontaire), et j'aime décidément beaucoup ce personnage.

A plusieurs moments, on voit ressurgir le petit côté fantastique déjà présent dans la première saison, et je trouve ça vraiment sympa. On ne cherche pas à en faire trop, l'intrigue restant basée sur le côté "politique" avec la cour, les rapports de force entre l'empereur, les ministres, les différents clans, et Shurrei qui est bien sûr liée à tout cela. Mais ce petit côté mystique, je trouve ça vraiment chouette, ça donne une dimension supplémentaire à l'univers imaginé.

saiunkoku24.jpg
saiunkoku25.jpg

A ma connaissance il n'y a pas de troisième saison prévue, mais la fin de cette deuxième saison est assez ouverte pour ça. Trop ouverte diront certains, c'est vrai que d'un sens ce n'est pas une vraie fin, mais je n'ai pas été surprise ni trop déçue car plus la saison avançait, plus je m'y attendais.

Au niveau de la réalisation, on a bien sûr toujours les mêmes décors à la fois simples et jolis, le design des persos très typé shôjo mais qui reste dans l'ensemble agréable, la BO toujours aussi sympa et variée. La chanson de l'opening reste la même, l'ending change, et il est aussi joli que celui de la première saison.

saiunkoku26.jpg
saiunkoku21.jpg

Comme il n'y a pas vraiment d'intérêt à entrer dans les détails de l'histoire, surtout pour ceux qui n'auraient pas encore vu la première saison, je vais conclure ici. Cette deuxième saison de Saiunkoku Monogatari est à regarder sans hésiter pour ceux qui ont apprécié la première. Pour ceux qui ne connaissaient pas encore la série ou qui n'étaient pas tentés, j'en profite pour recommander à nouveau les deux saisons. Pour peu qu'on soit sensible à l'ambiance chinoise de l'univers et qu'on soit prêt à laisser place à des intrigues en tous genres plutôt qu'à de l'action, la série est vraiment excellente. Et contrairement à ce qu'on peut croire en voyant une jeune fille parmi tant d'hommes, les histoires de coeur sont très loin d'être au premier plan ^^.

05.01.2010

[Anime] Bartender

Titre japonais : バーテンダー

Nombre d'épisodes : 11 épisodes

Année de production :
2006

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

C'est pas nouveau, j'affectionne particulièrement les séries courtes (même si le format n'est pas forcément toujours bien exploité), et c'est encore mieux quand elles sont peu connues. Ajoutons à ça que je suis une alcoolique notoire, pas étonnant donc que j'aie choisi de regarder Bartender. Rien qu'au nom, on devine de quoi ça peut parler, et il n'y a pas de piège : ça parle de bars et de cocktails, que de ça même ^^.

bartender1.jpg

Bartender fait partie de ces séries qui présentent une mini-histoire avec des personnages différents à chaque épisode et juste quelques personnages récurrents. Ici, celui qui est en quelque sorte le personnage principal, c'est Sasakura Ryuu, qui est évidemment barman. Mais ne vous attendez pas à apprendre tout sur sa vie, étant donné le concept, le jeune homme restera assez mystérieux, ce qui compte étant ses cocktails et les personnes à qui il les sert, les uns étant indisociables des autres.

La façon qu'on a de croiser la vie de gens ordinaires le temps d'un épisode et d'un verre, ça m'a un peu rappelé la série 13 vies. Mais Bartender a une mise en scène très particulière, qui laisse par exemple une large place aux voix off plutôt qu'à des dialogues face à face. Et bien sûr, côté action, il ne faudra pas chercher plus loin que le mouvement du shaker de Sasakura ^^. Mais personnellement, j'ai bien apprécié le concept : chaque épisode est soigné, et le format de 11 épisodes convient parfaitement.

Bartender2.jpg

A chaque épisode, on nous présente un cocktail différent et on apprend son histoire, et souvent aussi l'histoire de l'alcool qui le compose. Et à chaque fois, ces histoires peuvent être mises en parallèle avec l'histoire personnelle du client qui se trouve au comptoir de l'Eden Hall, le bar de Sasakura. J'ai donc pu apprendre plein de choses sur le whisky, le pastis, la margarita, le daiquiri, pour ne citer que les plus connus. Ce côté "encyclopédie de la gnôle" est très bien intégré et est vraiment sympa. A chaque générique de fin, on a même le droit à une recette !

Le design des personnages est plutôt banal, il faut dire que quand ils changent presque tous à chaque épisode, c'est dur de leur donner des traits vraiment distinctifs. Par contre, pour tout ce qui est décor, j'ai trouvé ça joli, la palette de couleurs utilisée donne une ambiance feutrée bien complétée par la musique (on se croirait vraiment dans un bar à la lumière tamisée où un pianiste jouerait dans un coin ^^). Les chansons des génériques sont plutôt sympas (il y a Shiina Junpei, le frère de Ringo, qui chante dans l'opening ^^) et complètent bien l'ambiance.

Bartender3.jpg

Il se trouve que j'ai regardé la plupart des épisodes le matin en prenant mon petit déjeuner (genre envie de mettre un peu de tequila dans mes céréales à la place du lait :p), mais ça doit être sympa à regarder le soir. Enfin, quel que soit le moment de la journée, on peut regarder un épisode de temps en temps, sans risque de perdre le fil vu qu'il n'y en a pas vraiment, et ça, il y a des fois où c'est vraiment appréciable.

Si vous appréciez un minimum l'alccol, que vous recherchez une série pas prise de tête avec une ambiance bien à elle et un côté tranche de vie, Bartender est fait pour vous. J'ai bien apprécié la série, et je ne peux que la recommander, particulièrement si l'on cherche à varier les genres et à s'éloigner un peu des grandes et longues aventures le temps de quelques épisodes.

18.12.2009

[Anime] Kamichu!

Titre japonais : かみちゅ!

Nombre d'épisodes : 16 épisodes (12 + 4)

Année de production :
2005-2006

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Je n'avais jamais entendu parlé de cette série avant de croiser par hasard son nom sur un blog, je ne sais même plus lequel. Ce n'était pas une critique, le nom de l'anime était juste mentionné en comparaison à une série que je connaissais si je me souviens bien, mais ça avait suffit à éveiller ma curiosité.

Kamichu2.jpg

Kamichu! raconte l'histoire de Yurie, jeune fille timide et maladroite qui déclare un beau matin à ses caramades de classe et à sa famille qu'elle est devenue une divinité. Elle va à partir de là devoir concilier son quotidien de collégienne et sa nouvelle nature, découvrir ses pouvoirs et décider quel genre de divinité elle souhaite devenir. Ce qui est marrant, c'est que personne ne met en cause ses paroles quand Yurie déclare être devenue une divinité. Tout le monde la croit, à commencer par ses deux meilleures amies Mitsue et Matsuri. Chaque épisode constitue une petite aventure entre quotidien scolaire et folklore.

L'histoire se déroule dans une petite ville côtière, et hormis le collège, le lieu de rencontre de prédilection des trois demoiselles est le sanctuaire shintô, où officie le père de Matsuri. La petite soeur de cette dernière, Miko, est capable de voir Yashima, le dieu auquel est consacré le sanctuaire. Parmi les autres personnages, on pourra aussi trouver Kenji, camarade de classe des trois jeunes filles, qui plane toujours un peu et dont Yurie est amoureuse. On verra aussi le petit frère de Yurie, et, last but not least, son chat, qui après une certaine aventure va se trouver doté d'une double personnalité si on peut dire.

Kamichu4.jpg

Au niveau visuel, j'ai trouvé que tout était vraiment joli : le design des personnages, tout en étant simple, convient parfaitement, et on est vite sous le charme de Yurie quand elle pique un fard ou fait la moue. L'environnement est vraiment réussi, j'aime beaucoup l'ambiance qui se dégage de la petite ville, les tons de couleurs utilisés. Et puis il y a aussi toutes les créatures que les gens ordinaires ne peuvent voir, ainsi que le monde des dieux où Yurie fait quelques visites. Par cet aspect, la série m'a à la fois rappelé Natsume Yuujinchou et les oeuvres de Miyazaki, et tout particulièrement Le voyage de Chihiro. Et pour dire tout de suite deux mots sur les musiques, elles sont d'un sens assez classique mais j'ai beaucoup aimé l'instrumentation, c'est vraiment soigné pour une série télé. Par contre, pas vraiment fan ni de l'opening ni de l'ending, mais rien de bien méchant.

Kamichu3.jpg

Le mélange entre le côté scolaire et le côté "fantastique" est tout à fait réussi : on nous présente des événements typiques de la vie de collégien qu'on a déjà vus maintes fois dans d'autres anime ou manga (le festival de l'école, la déclaration...), mais avec le contexte, ça passe vraiment tout seul. C'est léger et drôle, mais ça ne cherche jamais à en faire trop. Et pour en revenir au chat, c'est sûr que c'était pas dur de me convaincre, mais je suis vraiment fan, j'adore la voix de sa deuxième personnalité ^^. Et quand même, je crois qu'il n'y a que les japonais pour pouvoir traiter d'une religion si légèrement sans que ça soit sarcastique, j'ai vraiment apprécié cet aspect.

Kamichu1.jpg

J'avais trouvé les épisodes de la série sur Monoke BT, et je pensais d'abord qu'il y en avait 12. Et arrivée à la fin du 12ème épisode je me dis : mais c'est quoi ça, c'est pas du tout une fin ! En fait, c'est juste que la team n'avait pas fini la série, qui compte en fait 16 épisodes. Comme c'est un format un peu atypique, je me suis fait avoir ^^. D'après ce que j'ai compris, 12 épisodes ont été diffusés à la télé et quatre autres ont été ajoutés dans la version DVD, certains s'intercalant entre les12 du départ, certains étant aussi rallongés (quelques épisodes durent 30 minutes). Donc au bout du compte il y a une fin, même si forcément la fin d'une histoire où il y a un côté quotidien/tranche de vie ne peut pas être aussi marquée que la fin d'une histoire où il y a une trame plus importante.

kamichu5.jpg

Je sais pas pourquoi j'ai eu du mal à faire cette note, je suis pas vraiment satisfaite mais bon je pourrai pas faire mieux pour l'instant ^^. Kamichu! a été une excellente surprise pour moi et je ne peux que recommander la série, à moins de n'apprécier que les anime d'action et de baston pures ^^.  L'univers de la série est réussi en tous points et le mélange habile de quotidien et de merveilleux fait que chaque épisode se regarde vraiment tout seul tout en ayant une petite touche de poésie vraiment appréciable.

Page précédente 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 Page suivante