Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.01.2009

Top 10 anime n° 4 : Les moins mieux 2006-2008

Comme promis, voilà le classement suivant, toujours basé sur la cinquantaine de série animées que j'ai vues en deux ans et quelque. La plupart du temps, ce ne sont pas des séries que j'ai forcément détestées, sinon je ne les aurais pas terminées, mais disons qu'elle n'ont pas réussi à me convaincre globalement, que tous les éléments n'étaient pas réunis pour en faire une bonne série (ou du moins une série que j'aurais vraiment appréciée), ou simplement qu'il y a mieux !

Innocent Venus - Cet anime était vraiment plat, que ce soit pour l'univers, les personnages ou l'histoire. Si la série avait été plus longue, j'aurais sûrement laissé tomber.

Full Metal Panic - Bien que cette série soit réputée très bonne niveau humour et action, elle n'a pas du tout fait mon bonheur. S'il y a de bons éléments dans l'histoire, ils ne sont pas assez exploités et laissent trop d'importance à des scènes convenues et à des personnages stéréotypés. Et c'est purement subjectif, mais je suis là pour ça : les stéréotypes shônen avec le mec qui comprend rien et la fille qui l'engueule tout le temps, c'est bien plus lourd qu'une héroïne un peu niaise de shôjo (pléonasme ? :p). Disons qu'une fois qu'on a vu Love Hina, on en a fait le tour ^^.

Minami Ke - Même si dans l'idée j'ai aimé le genre de la série, je n'ai pas adhéré assez à son humour, et je n'ai rien trouvé d'autre à mon goût dans les personnages ou la musique par exemple pour compenser ça.

Texhnolyze - C'était bien rageant de voir qu'une série si belle techniquement et avec une ambiance et un univers super ne parvenait pas à décoller et s'emmêlait dans ses lenteurs et ses non-dits.

Narutaru - Histoire sans queue ni tête, côté visuel plus que décevant, adaptation tout simplement ratée.

El Cazador - La musique de Yuki Kajiura ne parvient pas à faire de cet anime quelque chose de mémorable, bien qu'il reprenne la recette de Noir et Madlax.

Suzuka - Un peu le même problème que pour FMP au niveau des personnages, même si l'histoire reste dans le fond plaisante.

Claymore - Un univers et des personnages intéressants qui hélas pataugent un peu trop dans le sang et surtout trop de méchants à 2 de QI. Des bastons certes bien mises en scène mais aux dépends d'une histoire qui aurait été encore mieux si plus exploitée, notamment avec la fin qui tourne court.

Hanbun no tsuki ga noboru sora - Le thème de la série est pourtant intéressant mais il n'est pas assez exploité. On retient plus de l'héroïne qu'elle est chiante plutôt qu'elle est malade... Il me semble qu'il existe une version drama de cette histoire, il faudrait quand même que j'essaie de voir ce que ça donne.

Myself, Yourself - Encore un anime avec une histoire intéressante mais pas assez bien gérée. Qu'on nous fasse profiter des uniformes des lycéennes pour ceux qui aiment, OK, mais ce n'est pas une raison pour se rappeler seulement à l'avant dernier épisode qu'il y a une histoire ^^.

01.11.2007

[Anime] Claymore

Titre japonais : クレイモア

Nombre d'épisodes : 26 épisodes

Année de production :
2007

Licence en France :
Kaze

Fiche :
Animeka ; ANN


Je savais que Claymore n'était a priori pas vraiment, voire pas du tout mon genre de série, mais elle avait l'air de suiciter un tel engouement que j'ai voulu juger de mes propres yeux. Les vingt-six épisodes sont vite sortis, j'ai donc pu voir l'intégralité de la série assez rapidement et voici donc mon “verdict” : pas de quoi faire un tel foin !

L'univers de la série est intéressant, sombre mais stylé. Malheureusement, il s'efface trop au profit des gros méchants monstres dégoûtants. Oui, je sais les Claymores sont des guerrières qui combattent des démons, donc forcément, à chaque épisode on voit... des combats contre des démons. C'est bien mis en scène, certes, mais trop, c'est trop. Le démembrage et les giclées de sang à la croisée de Kill Bill et Elfen Lied, ça devient vite lassant.

Il y a un scénario bien sûr, les premiers épisodes sur la jeunesse de l'héroîne, Clare, sont très bien ficelés et justifient très bien la quête qu'elle va entreprendre, mais cette quête en question est ensuite sans grandes surprises. Au niveau des personnages, les Claymores, et avant tout Clare et Teresa ont il faut le dire une classe certaine, et la plupart d'entre elles sont attachantes, mais il y a quand même pas mal de personnages pas terribles, du genre Raki dans le rôle du gosse chiant qui ne comprend jamais rien et ne fait jamais ce qu'on lui dit de faire, Ophelia (si je me souviens bien du nom) qui devient complètement absurde tellement elle est tarée, et bien sûr les Yomas qui n'échappent pas au bon rôle du monstre qui a deux de QI et qui ne sait pas dire grand chose d'autre à part “Enfoirées, je vais toutes vous tuer”.

96c6cbd415eba1867fb634cf59627d33.jpg

La série aurait énormément gagné en profondeur en misant beaucoup plus sur le mystère autour de l'Organisation dont font partie les guerrières que sur ces combats rébarbatifs. Cela aurait aussi eu l'avantage de mettre plus en valeur le monde dans lequel se déroule la série. On voit déjà bien que les Claymores, mi-humaines mi-démons, ont des sentiments, on aimerait donc les voir autrement qu'en train de trancher des têtes et des bras, sans pour autant partir dans des débats philosophiques bien sûr. Pour ce qui est de la musique, les chansons des génériques collent bien à la série mais je ne les aime pas du tout. Quant à la bande sonore en elle-même, elle n'est pas vraiment marquante et plutôt répétitive, ce qui est fort dommage.

Un mot sur la façon dont se termine la série : le bon point, c'est qu'elle est moins prévisible que le reste. Après, ce n'est pas pour ça qu'elle est vraiment bonne. Elle laisse penser qu'il y aurait une suite, je ne sais pas du tout si c'est le cas, mais il faut admettre que le fait de savoir que ces 26 épisodes ne constituent pas l'intégralité de la série change la façon de concevoir le déroulement de l'histoire. Mais même dans ce cas, pourquoi faire plus d'épisodes si l'on pourrait s'en tenir à 26 en concentrant l'histoire et en rendant le rythme plus trépidant juste en enlevant un peu de ces fichus combats interminables ?

Voilà donc mon avis pas très positif sur la série, mais bien sûr c'est totallement subjectif et il faut prendre en compte le fait que je ne suis pas du tout fan des séries violentes à outrance sans “justification” si l'on peut dire, surtout si elle est montrée au détriment d'une histoire qui pourrait être vraiment excellente comme c'est le cas ici.

Mise à jour du 07/03/2009 : Série licenciée chez Kaze, les amateurs de sang violet vont être heureux ! Enfin, paraît que le manga est bien mieux ^^.