Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.11.2008

[Anime] Code Geass R2

Titre japonais : コードギアス 反逆のルルーシュ R2

Nombre d'épisodes : 25 épisodes

Année de production :
2008

Licence en France :
Kaze

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Une autre petite note anime pour finir la semaine. Petite, en effet, car vu qu'il s'agit de la suite d'une série, je vais avoir peu ou pas de choses à dire concernant l'univers, la musique et le côté visuel. Pour plus de détails, ma note sur la première saison de Code Geass.

J'ai trouvé la deuxième saison moins bien que la première : en effet, si on a été habitué à une histoire qui va à cent à l'heure et à des retournements de situation qui relancent sans cesse l'intrigue, ces ingrédients sont utilisés à outrance dans la deuxième saison. Trop de retournement tue le retournement quoi, et cela dessert la crédibilité des personnages aussi bien que l'histoire. Plutôt que de partir dans tous les sens, il aurait mieux valu montrer plus de maitrise dans le déroulement des événements et insister plus par exemple sur les origines du Geass.

code_geass_r2.jpg

Autre point négatif : le fan service. A moins que je ne me souvienne vraiment pas bien, mais il me semble qu'il y en avait moins dans la première saison. Là, les plans douteux sur Karen ou C.C., c'est vraiment pas fin. Enfin, du fan service fin, en même temps... :p. Même si cette deuxième saison se dévore moins que la première, elle se suit quand même bien et met un terme à la série d'une façon... assez nette ^^.

Mise à jour du 17 mai 2009 : La série vient d'être acquise par Kaze, je pense que cela concerne les deux saisons.

05.03.2008

[Anime] Code Geass Hangyaku no Lelouch

Titre japonais : コードギアス 反逆のルルーシュ

Nombre d'épisodes : 25 épisodes

Année de production :
2006-2007

Licence en France :
Kaze

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Code Geass ayant été l'un des plus gros succès de 2007 au Japon, je me devais quand même bien de la regarder, et c'est ce que j'ai enfin fait le mois dernier. Une grosse production, des méchas, ça n'avait a priori pas grand chose pour me séduire, mais bizarrement je me suis laissé tenter facilement, et parfois ça a du bon.

Pour moi, le premier point fort de la série est son contexte, mélange savamment dosé de réalité et de fantastique, d'action et de réflexion. Le côté réel, c'est que l'histoire se déroule au Japon, et que l'on reconnait facilement dans le méchant empire ennemi les Etats-Unis et le Royaume-Uni. D'où un certain nombre d'allusions et de parallèles avec des faits historiques et d'actualité qui lui donnent une profondeur appréciable. Le fantastique, c'est d'abord le côté futuriste avec les méchas, mais aussi le mystérieux pouvoir acquis par le héros (je vous laisse la surprise).

A ajouter à cela : une façon très intelligente de traiter d'aborder la dualité bien/mal. Il y a des gentils chez les méchants, et les gentils eux, ne le sont pas tant que ça. Les différentes actions des personnages invitent le spectateur à se demander jusqu'à quel point la violence peut-elle être excusée quand elle est exercée au nom d'une bonne cause, ou quel sens une lutte peut-elle avoir si l'on doit sacrifier trop de choses pour la mener.

1979765376.jpg
 

Le personnage principal, Lelouch, est fort intéressant du fait de son histoire personnelle, des raisons qui le poussent à lutter, de la façon dont il utilisera son pouvoir, mais aussi parce que sa force n'est pas physique à l'image d'un héros classique, mais plutôt mentale, dans la réflexion et la stratégie. La façon dont il se trouve opposé à son meilleur ami Suzaku donne également une dimension intéressante au scénario, et elle est d'ailleurs à la base de nombreux rebondissements. Pas de temps mort dans le scénario ou presque, tout se succède rapidement et on est tenu en haleine.

Sauf peut-être à un ou deux moments, en particulier aux épisodes où Mao fait son apparition. Cela n'apporte rien du tout à la trame principale, et vu qu'en plus je trouve ce personnage très agaçant, j'ai vraiment vu ça comme du "remplissage". Si les personnages se trouvant vraiment au coeur de l'action sont réussis, il n'en est pas de même pour certains personnages secondaires, en particulier pour les camarades de classe de Lelouch. On ne peut pas dire qu'ils n'apportent rien du tout à l'histoire, mais du moins pas assez pour justifier leurs fréquentes apparitions et excuser qu'ils soient stéréotypés et énervants pour la plupart.

Ils ont pour fonction d'apporter une note légère à l'histoire, qui est quand même centrée sur un conflit armé entre une force d'occupation et la résistance du pays occupé et présente donc parfois des scènes plutôt violentes. Mais je trouve que ce côté comique n'est pas si bien géré et que le mélange est parfois un peu étrange, tout comme l'association d'un chara design assez coloré (cheveux roses ou verts, yeux violets...) qui tranche peut-être trop avec le côté action/mécha. Et puisqu'on en parle, je trouve que les scènes de combats sont bien mises en scène, et surtout qu'elles ne monopolisent pas tout le temps au détriment du développement de l'histoire.

Au final, Code Geass est malgré ces quelques points faibles une très bonne série. La bande sonore est je trouve très réussie, à l'exception des chansons des génériques qui sont insipides. Je suis bien vite venue à bout des 25 épisodes de la première saison et je pense que je suivrai avec plaisir la suite. Par contre, j'espère qu'ils ne se croiront pas obligés d'étendre ça à plus de deux saisons, la sauce serait trop allongée et ne prendrait plus. Un excellent divertissement avec un trame intelligente, je pense que cela résume bien la série !

Mise à jour du 17 mai 2009 : Je me disais aussi, cette série ne pouvait pas ne pas être un jour licenciée en France ! Ce sera encore Kaze qui va s'en occuper, donc ça va pas être donné mais je pense que ça vaut l'investissement. C'est Tonkam qui s'occupera des mangas (je savais même pas qu'il y en avait ! ^^).