Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.10.2011

[Anime] Angel Beats!

Titre japonais : エンジェルビーツ

Nombre d'épisodes : 13 épisodes

Année de production :
2010

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Lorsque j'ai publié mon billet sur Kanon à la fin de l'année dernière, on m'a à la fois conseillé et déconseillé de regarder Angel Beats!L'anime avait été diffusé au printemps précédent, mais vu que je suis très peu l'actualité des saisons en cours et que je choisis généralement des séries pas forcément super récentes, j'étais complètement passée à côté du bruit qu'il avait fait. Et c'est pas plus mal comme ça. Je ne me suis pas lancée dans la série en ayant en tête un "c'est génial" qui a tendance à dangeureusement augmenter la probabilité d'une déception, mais à la fois un "c'est bien" et "c'est pas bien". Et évidemment, avec derrière moi les visionnages des deux saisons de Clannad, d'Air et comme je le disais, de Kanon (2006).

anime,série,japon,maeda jun,angel beats,clannad,air tv,kanon

Comme contrairement à ses précécesseurs, Angel Beats! n'est pas l'adaptation d'un visual novel mais d'un light novel de Maeda Jun, les avis semblent partagés quand à savoir s'il faut considérer l'anime comme du Key ou pas. Je dois dire que d'une part je ne m'y connais pas assez pour trancher, et que d'autre part je m'en fous un peu, ce qui compte, c'est le résultat. Et s'il est différent des trois anime cités plus haut, on retrouve bien les principaux éléments qui en font le charme. C'est juste que comme les autres ingrédients sont différents, ça ne donne pas le même mélange.

Si le décor est encore une fois celui d'un lycée, dès le départ l'ambiance est bien différente : il ne s'agit pas de la vie "réelle", mais d'un purgatoire où des jeunes gens n'ayant pas accepté le sort qui leur a été réservé dans la vie se battent contre celle qui semble vouloir les faires entrer dans les rangs et se résigner, Tenshi, élève modèle et présidente du conseil des élèves.

anime,série,japon,maeda jun,angel beats,clannad,air tv,kanon

Notre héros, Otonashi Yuzuru, ne se rappelle pas de sa vie mais se retrouve bel et bien dans cet étrange monde. Il va tenter de comprendre son fonctionnement et faire connaissance avec les différents membres du groupe qui lutte pour ne pas disparaître. On va ainsi découvrir quel douloureux passé les a amenés là. Et c'est à ce niveau-là qu'Angel Beats! rejoint ses "prédécesseurs" : à l'instar des filles de Clannad et de Kanon, les camarades d'Otonashi ont tous une une histoire aussi triste que touchante.

Enfin tous, pas tout à fait. Car cela devient vite évident : en 13 épisodes, la série ne peut pas parvenir à exposer le passé de chacun des membres du groupe. Pour ma part, je n'ai pas trouvé ça si gênant, et ça ne m'a pas laissé une impression de gâchis ou d'histoire inachevée. J'avais accepté le mode de fonctionnement "un héros et plein de filles" de Clannad et Kanon, mais là je dois dire que j'ai apprécié le fait qu'il y ait plus de personnages masculins, même si au bout du compte ce sont quand même les personnages féminins qui sont le plus développés.

anime,série,japon,maeda jun,angel beats,clannad,air tv,kanon

Le fait que les personnages ne peuvent pas mourir donne une dimension toute particulière au côté action de l'histoire : ça se tatane grave, mais ceux qui sont écrasés, transpercés ou découpés en morceaux reviennent toujours. C'est d'ailleurs sur ce point et sur le côté programmation que le purgatoire prend des airs d'univers vidéoludique. Je me suis franchement bien marrée et j'ai trouvé que le côté WTF était vraiment bien géré. C'est n'importe quoi, mais pas trop. Et c'est pour ça que la dimension dramatique parvient à bien s'intégrer et qu'on n'a pas un truc qui se barre trop dans tous les sens.

anime,série,japon,maeda jun,angel beats,clannad,air tv,kanon

Des missions au nom et au but complètement farfelu qui ne semblent pas avoir vraiment rapport avec le but du petit groupe mené par Yurippe et qui sont pourtant menées avec le plus grand sérieux (l'ambiance QG d'agents secrets est de mise !) en passant par les délires de Shiina avec les chats ou le personnage de TC qui est un délire à lui tout seul, on a rarerement le temps de souffler et tout s'enchaîne très vite, format court obige. J'ai bien aimé qu'il y a des références à d'autres séries mais pas non plus trop comme ça peut être le cas (après on dira que c'est juste moi qui suis mauvaise car je les comprends pas toutes :p).

anime,série,japon,maeda jun,angel beats,clannad,air tv,kanon

Chose pas du tout surprenante, l'ensemble de l'OST est très réussi et met tout à fait en valeur les différentes ambiances. L'opening bien rythmé et la mélodie toute douce de l'ending sont aussi efficace l'un que l'autre. Visuellement, tout passe très bien, même si j'ai personnellement du mal avec les scènes où l'on voit le groupe de musique jouer : c'est beau, mais il y a comme un décalage avec le reste de l'anime, au niveau des mouvements des personnages, et du coup je ne vois pas trop l'intérêt d'une telle mise en scène. C'est une affaire de traitement par ordinateur, et ça doit sûrement avoir un nom technique, mais comme vous pouvez le constater je suis totalement ignorante.

Il n'est pas évident de parvenir à mélanger humour, absurde et drame, et j'ai trouvé qu'Angel Beats! réussissait très bien cet exercice dans un univers accrocheur, même si je conçois très bien qu'on puisse ne pas adhérer. De là à crier au chef d'oeuvre, je ne sais pas, mais j'ai passé un très bon moment devant cet anime, et je ne vois aucune raison de ne pas le conseiller. Je pense même qu'il peut être une excellente introduction aux personnages de Maeda Jun pour ceux qui craignent un peu le côté plus romance et contemplatif de Clannad, Air ou Kanon (merde, combien de fois j'ai écrit ces noms dans ce billet ! :p).

10.10.2010

[Anime] Kanon (2006)

Titre japonais : カノン (2006)

Nombre d'épisodes : 24 épisodes

Année de production :
2006 - 2007

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Ayant beaucoup aimé Clannad et sa suite Clannad after story, j'ai eu envie de regarder la création précédente de l'équipe qui est également à l'origine d'Air TV. Ayant lu à plusieurs reprises que la version  originale de 12 épisodes datant de 2002 laissait à désirer sur plusieurs points, je me suis directement tournée vers le remake de 24 épisodes de 2006.

kanon1.jpg

J'ai eu un peu de mal avec les premiers épisodes, car j'avais vraiment l'impression de voir une copie de Clannad et en plus il ne se passait pas grand chose. C'est évident que la série ressemble à Clannad (ou chronologiquement parlant, c'est plutôt Clannad qui ressemble à Kanon), le concept est exactement le même et on ne cherche pas à nous le cacher : un mec qui rencontre tout un tas de filles plus ou moins étranges, qui ont chacune une histoire particulière.

Le mec en question, c'est Yûichi. Pour des raisons pas vraiment précisées, il vient habiter chez sa tante et sa cousine, dans une ville toujours couverte de neige en hiver. Quand il était petit, il venait toujours dans cette ville pendant les vacances scolaires, mais il n'y était plus retourné depuis sept ans, et a d'ailleurs complètement oublié les moments qu'il y a passés. Il va donc rencontrer plusieurs filles, à son lycée ou dans le voisinage, va nouer une relation privilégiée avec elles et les aider. Petit à petit, ses souvenirs d'il y a sept ans vont revenir.

kanon2.jpg

C'est quand l'histoire de Makoto a commencé à se développer et que j'ai retrouvé le côté magie et rêve que j'avais tant  apprécié dans Clannad que j'ai commencé à apprécier la série. Si dans leur structure et leur réalisation les deux séries sont très similaires, Kanon a son ambiance bien à elle et des personnages tout aussi attachants.

kanon5.png

Chacune des filles apporte à sa façon sa petite touche de rêve et de fantastique, qui se mêle au quotidien de la ville et du lycée. Leur histoire n'est jamais gaie (maladie, deuil, séparation...), mais la série n'est pas dénuée de légéreté car comme le héros de Clannad, Yûichi aime bien les mener en bateau et les taquiner.

kanon6.png

Et c'est justement parce que Yûichi est un personnage sympathique que la série fonctionne si bien : on a beau avoir un harem, on nous fait au moins grâce de ne pas nous resservir le type maladroit qui comprend rien à rien, et ça c'est tellement appréciable ! Yûichi est juste un mec normal, même avec un peu plus d'esprit que la moyenne, et ça rend sa relation avec tous les autres personnages beaucoup plus intéressante.

kanon4.jpg

Si comme d'habitude je n'ai pas été sensible au design bouche minuscule et yeux surdimensionnés des filles, je dois dire que j'ai trouvé Ayu (uguuu ! ^^) ou encore Kaori vraiment mimi. Et encore une fois, les décors sont magnifiques. Les différents lieux de la ville enneigée à la lumière du soleil couchant, c'est vraiment superbe.

kanon3.jpg

Du côté de la musique, on les mélodies les plus enjouées ou qui évoquent le quotidien ont souvent des sonorités basiques qui semblent sorties d'une Super Nintento, mais pour ce qui est des morceaux plus tristes au piano, il y a vraiment des jolies choses. J'aime beaucoup la chanson de l'opening, très calme, ainsi que les différentes déclnaisons que l'on retrouve dans les épisodes. Je me suis également surprise à trouver l'ending très entraînant.



J'ai regardé la série assez vite, je me suis même retenue de ne pas trop faire défiler les épisodes car je savais que la fin viendrait trop vite et que l'ambiance si prenante que j'aime tant me manquerait, et ça a bien été le cas ! Kanon est donc pour moi un vrai coup de coeur que je ne peux que conseiller. Certains trouveront peut-être ça niais, mais si c'est vraiment ça le niais, ben vive le niais, j'assume ! ^^ Ce qui est sûr, c'est que c'est un petit mélange unique de quotidien, de drame, de comédie et de magie, et que c'est très beau. Et vive les taiyaki ! ^^

21.10.2009

[Anime] Clannad After Story

Titre japonais : クラナド アフターストーリー

Nombre d'épisodes : 22 + 2 épisodes

Année de production :
2008-2009

Licence en France :
Aucune

Fiche : Animeka ; ANN


Voir aussi : Clannad

 

Ayant beaucoup apprécié la première saison de Clannad, c'est avec plaisir que j'ai commencé cette deuxième saison et je n'ai pas du tout été déçue, au contraire. C'est en continuité directe, mais c'est aussi très différent : on reprend l'histoire de Tomoya et Nagisa là où on l'a ait laissée, et après quelques petits arcs sur d'autres personnages, la série se concentre uniquement sur eux. Pour les différents arcs, on retrouve des personnages croisés dans la première saison, et j'ai trouvé que c'était un bon point : ça s'intègre beaucoup mieux que si les créateurs étaient allés chercher d'autres personnages féminins (y'en a déjà assez comme ça non ?? ^^).

Clannadas6.jpg

Pour la suite, l'ambiance change un peu : si l'on retrouve bien Sanae et Akio, les autres personnages secondaires ne font plus que des apparitions sporadiques. Mais c'est tout à fait cohérent avec les événements, et l'histoire de Tomoya et Nagisa est tellement touchante que ça ne dérange pas. Si on a vu la première saison, on sait déjà que Clannad peut montrer des moments tristes, là ça se vérifie encore plus. C'est encore une fois une histoire très simple, mais vraiment émouvante. Et bien sûr, on retrouve aussi la mystérieuse jeune fille dans son étrange monde, et d'autres éléments oniriques qui donnent ce petit côté unique à l'univers de la série. Je n'en dirai pas plus, sinon ça deviendrait très vite du spoil ^^.

J'avais déjà beaucoup apprécié les décors dans la première saison, mais là je les ai trouvé tout simplement magnifiques. Je ne pense pas qu'il y ait vraiment de différences au niveau technique, c'est juste peut-être que comme l'histoire s'éloigne du lycée, ou voit beaucoup plus souvent les différents paysages de la ville. Les tons de couleur et la lumière sont tout simplement magnifiques, particulièrement pour les couchers de soleil. Ca m'a vraiment fait pensé à Makoto Shinkai. J'aime beaucoup cette idée de représenter de façon si jolie un paysage urbain qui en réalité doit être plutôt banal.

Clannadas2.jpg

Pour le design des personnages, bien sûr il n'a pas changé, mais l'habitude et l'attachement aux personnages font que j'ai vraiment fini par l'accepter. Et puis des personnages comme Ushio sont quand même vraiment cute ^^. On retrouve les mêmes musiques, aux sonorités très simples. Autant ce n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux quand il s'agit de mélodies rythmées et enjouées, autant pour les musiques plus lentes et plus tristes, c'est excellent, et autant que le côté visuelle, c'est une marque distinctive de la série. La chanson de l'opening est sympa, celle de l'ending ne peut bien sûr pas battre le Dango daikazoku de la première saison (mais on retrouve pas mal de fois cette mélodie au fil des épisodes).

Clannadas5.jpg

Clannad After Story reprend donc tous les bons éléments de la première saison, tout en s'éloignant encore plus du schéma "bande de lycéennes", au profit d'une très belle histoire dont la fin est tout aussi belle et réussie. Les deux épisodes bonus sont également bien sympas et nous permettent de nous replonger une dernière fois dans cet univers. Le mélange de rêve, de quotidien, de drame et de légéreté est décidément parfait.

1 2 Page suivante