Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.01.2009

Top 10 anime n° 4 : Les moins mieux 2006-2008

Comme promis, voilà le classement suivant, toujours basé sur la cinquantaine de série animées que j'ai vues en deux ans et quelque. La plupart du temps, ce ne sont pas des séries que j'ai forcément détestées, sinon je ne les aurais pas terminées, mais disons qu'elle n'ont pas réussi à me convaincre globalement, que tous les éléments n'étaient pas réunis pour en faire une bonne série (ou du moins une série que j'aurais vraiment appréciée), ou simplement qu'il y a mieux !

Innocent Venus - Cet anime était vraiment plat, que ce soit pour l'univers, les personnages ou l'histoire. Si la série avait été plus longue, j'aurais sûrement laissé tomber.

Full Metal Panic - Bien que cette série soit réputée très bonne niveau humour et action, elle n'a pas du tout fait mon bonheur. S'il y a de bons éléments dans l'histoire, ils ne sont pas assez exploités et laissent trop d'importance à des scènes convenues et à des personnages stéréotypés. Et c'est purement subjectif, mais je suis là pour ça : les stéréotypes shônen avec le mec qui comprend rien et la fille qui l'engueule tout le temps, c'est bien plus lourd qu'une héroïne un peu niaise de shôjo (pléonasme ? :p). Disons qu'une fois qu'on a vu Love Hina, on en a fait le tour ^^.

Minami Ke - Même si dans l'idée j'ai aimé le genre de la série, je n'ai pas adhéré assez à son humour, et je n'ai rien trouvé d'autre à mon goût dans les personnages ou la musique par exemple pour compenser ça.

Texhnolyze - C'était bien rageant de voir qu'une série si belle techniquement et avec une ambiance et un univers super ne parvenait pas à décoller et s'emmêlait dans ses lenteurs et ses non-dits.

Narutaru - Histoire sans queue ni tête, côté visuel plus que décevant, adaptation tout simplement ratée.

El Cazador - La musique de Yuki Kajiura ne parvient pas à faire de cet anime quelque chose de mémorable, bien qu'il reprenne la recette de Noir et Madlax.

Suzuka - Un peu le même problème que pour FMP au niveau des personnages, même si l'histoire reste dans le fond plaisante.

Claymore - Un univers et des personnages intéressants qui hélas pataugent un peu trop dans le sang et surtout trop de méchants à 2 de QI. Des bastons certes bien mises en scène mais aux dépends d'une histoire qui aurait été encore mieux si plus exploitée, notamment avec la fin qui tourne court.

Hanbun no tsuki ga noboru sora - Le thème de la série est pourtant intéressant mais il n'est pas assez exploité. On retient plus de l'héroïne qu'elle est chiante plutôt qu'elle est malade... Il me semble qu'il existe une version drama de cette histoire, il faudrait quand même que j'essaie de voir ce que ça donne.

Myself, Yourself - Encore un anime avec une histoire intéressante mais pas assez bien gérée. Qu'on nous fasse profiter des uniformes des lycéennes pour ceux qui aiment, OK, mais ce n'est pas une raison pour se rappeler seulement à l'avant dernier épisode qu'il y a une histoire ^^.

29.05.2008

[Anime] Minami Ke

Titre japonais : みなみけ

Nombre d'épisodes : 13 épisodes

Année de production :
2007

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Je regarde souvent plusieurs séries animées en même temps, et j'essaie d'en avoir de genres différents. Celle-ci, j'ai choisi de la regarder parce que je voulais rigoler. Ben, j'ai pas tant rigolé que ça, un peu plus et je me demanderais vraiment si j'ai plus d'humour, ou alors s'il est devenu vraiment trop tordu.

Minami-ke est un anime en 13 épisodes qui raconte le quotidien de trois soeurs qui ont chacune un caractère bien différent, la très grande majorité des différentes scènes se succédant pour former un épisode se déroulant chez elles ou dans leurs écoles avec leurs camarades de classe.  La façon dont se déroule la série, qui ne comporte aucune trame réelle, et le type d'humour utilisé, jouant beaucoup sur l'absurde, m'ont fait penser à Azumanga Daioh. Sauf que ça prend beaucoup moins bien. Pas mal de choses font sourire, mais je ne suis entrée dans les délires d'aucune des soeurs. Il y a quelques délires récurrents plutôt sympa, par exemple le senpai amoureux d'Haruka, dont je ne me rappelle même plus le nom, mais j'ai trouvé Kana et Chiaki trop absurdes dans leur genre, et il y a comme une lenteur toujours présente dans les dialogues, assez bizarre.

35519970.jpg

L'apparence des personnages est plutôt sympa, mais c'est comme s'il manquait un petit quelque chose. L'utilisation de visage plus sérieux et adultes pour certaines répliques je n'ai pas vraiment accroché, tout comme la quasi-omniprésence des bouches en forme de coeur. Niveau sonore, rien ne vient assaisonner le tout, les musiques de fond étant fades et les musiques des génériques vite oubliées. Bref, j'ai regardé jusqu'à la fin mais les épisodes m'ont paru longuets, et quand on rigole pas franchement, l'absence de réel scénario commence parfois à être gênante.

Je ne dirai donc rien de bon moi-même sur cette série, mais comme j'ai vu de nombreux avis positifs sur le net, il ne faut surtout pas se limiter à mon avis. Ouais, je dis ça comme si j'avais une quelconque influence :p.  Une suite à cette première saison est prévue, elle sera graphiquement différente car réalisée par un autre studio. Moi, pour la peine je me remate Azumanga Daioh et j'attends avec impatience la sortie des DVD de School Rumble ^^.