Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24.03.2011

Top 5 anime n°12 : Les meilleures séries vues en 2010

Je sais même pas si on peut encore dire qu'on est au début de l'année, ce qui est sûr c'est qu'il est plus que temps que je fasse mon petit bilan des visionnages anime de 2010 ! Je n'ai vu que 16 séries, la moitié étant des séries courtes de 12-13 épisodes, six autres du format "classique" de 25-26 épisodes (mais pour l'une d'entre elles les épisodes étaient plus  courts), et deux tapant dans la cinquantaine d'épisodes.

Enfin, parmi ces 16 séries, il y en avait quatre que j'avais déjà vues auparavant. Deux d'entre elles étaient "hors compétition" vu qu'elles avaient déjà fait l'objet d'articles sur le blog et faisaient partie de mon premier top anime pour 2007 et 2008 (Darker than BLACK  et Oruchuban Ebichu). Les deux autres par contre  faisaient partie de la sélection. Allez, c'est parti !

 

Aria the Animation et Aria the natural

Et hop, les deux saisons d'un coup vu qu'elles sont en parfaire continuité ! Véritable révélation de douceur, de poésie, parfait en tous points : c'est visuellement magnifique, les personnages sont attachants et la musique est superbe.

1935897205.jpg

 

Higashi no Eden

Malgré le bémol qu'on peut mettre car on reste vraiment sur sa faim (et je n'ai toujours pas vu les films !), je garde vraiment un excellent souvenir de cette série. Elle mérite d'être ici rien que parce qu'Umino Chica y a participé ^^.

110684897.jpg

 

Hikaru no go

Un grand classique que j'ai redécouvert avec enthousiasme. Une histoire très bien menée, des personnages attachants qu'on prend plaisir à voir évoluer, un vrai petit régal !

3079779741.jpg

 

Kemono no souja Erin

Mon autre grande révélation de l'année. Une histoire et des personnages riches et travaillées, un univers visuellement original, une bande son excellente. Bref, une aventure inoubliable que je vous invite une nouvelle fois à tenter.

1562571340.jpg

 

Kimi ni todoke

Pour finir, pas une grosse révélation mais un petit coup de coeur pour ce shôjo. Et je n'aurais peut-être pas choisi de faire figurer la série ici si elle n'avait pas de suite. Oui, dit comme ça, c'est con, mais j'en ai marre des manga adaptés partiellement (qui a dit Nana ??? ^^).

1550738220.jpg

 

Les deux "nanards" de l'année :

Nyan koi! n'a pas été sauvé par ses chats et Bounen no xamdou n'a pas été sauvé par ses qualités techniques et musicales.

04.05.2010

[Anime] Nyan koi!

Titre japonais : にゃんこい!

Nombre d'épisodes : 12 épisodes

Année de production :
2009

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Les anime style amourettes de lycéens, pour moi c'est à petite dose. Encore plus quand ça tourne au harem de filles. D'un sens, normal, je ne fais pas partie du public visé ^^. Mais bon, même en partant de ces ingrédients, ça n'empêche pas de pouvoir faire quelque chose de sympa. Et si en plus on ajoute un ingrédient spécial, les chats par exemple, ça peut encore mieux le faire. Voilà en gros ce que je me suis dit en décidant de regarder cette courte série.

nyankoi1.jpg

Notre héros mâle est donc Kôsaka Junpei, jeune homme qui étant allergique aux chats, évite la compagnie de ces gentilles petites bêtes, y compris celui de sa famille. Mais un jour, par accident, il casse la tête de la statue de jizô-chat près de chez lui et subit la malédiction de la divinité : il comprend ce que disent les chats, et doit en aider 100 à résoudre leurs problèmes, sous peine de se transformer en félin, et donc de devenir allergique à lui-même. Pour corser l'affaire, personne ne doit être au courant de cette malédiction, ou bien la transformation s'accélérerait.

Voilà donc autant de prétextes à des quiproquos et autres situations comiques en tous genres. Car évidemment, Junpei va devoir remplir ses différentes "missions" sans mettre de côté sa vie de lycéen. Et tous les personnages et les situations bateau qui vont avec, et c'est bien là le problème. Son entourage au lycée ? D'abord, son amie d'enfance, Kanako, qui évidemment est amoureuse de lui depuis des années mais n'a jamais osé se déclarer. Histoire de faire dans la subtilité, elle a des gros seins et a une forte tendance à tataner Junpei.

nyankoi5.jpg

Ensuite, évidemment, celle dont il est amoureux, Kaede. Innocente, douce et gentille, est-ce la peine de le préciser ? Bien sûr, dans le fond elle en pince pour Junpei, même si, bien sûr, notre héros n'a pas grand chose du lycéen modèle. Mais son côté un peu cruche voudra qu'elle ne se rende pas compte aussi bien de ses propres sentiments que de ceux de l'allergique aux chats.

Parmi les autres personnages, on a le/la senpai excentrique issu d'une famille de yakuza qui passe les trois quarts de son temps à hurler (faut dire qu'avec la seiyuu de Lala de School Rumble, le niveau sonore monte vite ^^), et attention du jamais vu dans ce genre d'anime, des jumelles ! Et le tableau ne serait pas complet si on n'avait pas une fille un peu plus âgée, une étudiante donc, qui se montre très "sympathique" avec notre jeune homme. Et a des gros seins, parce que quand même !

nyankoi2.png
nyankoi4.jpg

Et pour que toutes ces demoiselles puissent montrer leurs attraits et leurs caractères à la con (parce qu'évidemment, il n'y a que notre personnage masculin qui semble à peu près équilibré au bout du compte), on a tout un tas de situations qui n'ont pas grand chose d'inédit, la palme revenant aux sorties à la piscine ou au parc d'attractions.

Avec ça, on en oublierait presque les chats, et pourtant ils sont cool, ils ont des voix bien marrantes par exemple. On se doute bien qu'avec 12 épisodes Junpei ne pourra pas aider 100 chats, mais quand même, la série ne met pas assez l'accent sur ce côté "challenge", et ce qui se passe à côté est en fait beaucoup moins intéressant. Je ne vais pas prétendre m'être ennuyée, j'ai souri de temps en temps et même bien rigolé deux ou trois fois. Mais le reste du temps, c'était vraiment prévisible, donc ça gâche un peu. Et en plus, la série subit l'inconvénient d'être une adaptation de manga partielle, niveau structure générale et niveau fin, ce n'est donc pas vraiment ça.

nyankoi3.jpg

Côté visuel, pas grand chose pour remonter le niveau : le chara design est vraiment ordinaire, j'ai même trouvé les personnages féminins pas vraiments jolis. Rien de terrible non plus question décors, mais bon je vais pas prétendre que c'est avec un lycée et un quartier d'une ville qu'on peut avoir des prouesses. Enfin, si dans Clannad, mais bon ^^. La musique enfin : j'ai déjà oublié les chansons de l'opening et de l'ending, c'était franchement insipide. Le reste de l'OST se défend bien dans le genre, j'ai adoré la petite musique au piano qu'on retrouve par exemple lors de l'écran des sponsors. Ah, et dans les transitions entre les différentes scènes, tous les ptits chats qui traversent l'écran avec des nya nya nya nya nya (oui, cinq ^^), c'est vraiment chouette.

Nyan koi! est donc une série qui manque vraiment d'originalité, et c'est d'autant plus dommage que l'ingrédient pour la démarquer des autres comédies lycéennes-boing-pantsu était bien là mais n'est pas assez exploité. Comme il n'y a rien d'autre pour rattraper le coup, c'est une série dont je ne garderai pas un souvenir mémorable. Mais ça passe le temps, ça c'est sûr. Et puis, je sais bien que je suis difficile. Ceux qui font plus partie du public visé que moi apprécieront sûrement davantage.