Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14.02.2010

Top 10 anime n°11 : Les meilleures séries vues en 2009

Après une note d'introduction qui n'expliquait en fait pas grand chose, j'en viens enfin au vif du sujet et je lâche enfin mon petit top 10 des séries animées vues en 2009. Je ne voulais pas que les séries que j'avais déjà vues avant monopolisent trop le classement, mais bon justement si j'avais décidé de les acheter en DVD et de les revoir c'est bien parce que que je les adorais, alors il fallait bien qu'elles y figurent ! Et puis comme ça, ça m'évite de faire un choix trop douloureux entre Cowboy Bebop et Samurai Champloo, j'ai mis les deux, mwahahaha ! ^^

 

Baccano!

L'univers, la réalisation, la narration, la musique, tout était excellent dans cette série.

 

Clannad / Clannad After Story

Il me semble logique d'inclure les deux saisons. Elles méritent leur place dans le classement parce que j'ai aimé évidement, mais aussi parce qu'elles ont réussi à me surprendre, dans un genre que je ne pensais pas vraiment apprécier.

 

Cowboy Bebop

Vou me demandez pourquoi ?

 

Gankutsuou

Superbe adaptation, dans un univers magnifique.

 

Haibane Renmei

Pour la poésie de son univers, et la merveilleuse musique.

 

Kaiba

Rien que pour l'originalité de son design, la série mérite d'être ici. Et comme j'ai apprécié tout le reste, y'a pas à tortiller du cul ^^.

 

Kodomo no Omocha

Ne serait-ce que pour mentionner la série une nouvelle fois car elle est trop peu connue, je voulais absolument mettre Kodocha dans ce top 10. Et je crois que je finirai par succomber à nouveau à l'appel du Babbit ! ^^

 

Natsume Yuujinchou / Zoku Natsume Yuujinchou

Là encore, j'inclus les deux saisons. Un univers enchanteur d'un bout à l'autre, et un Nyanko-sensei carrément culte ! A quand la suite ?

 

Paranoia Agent

Une série d'une qualité vraiment énorme, aussi bien dans la réalisation que dans tous les aspects psychologiques/sociaux/humains ou que sais-je encore mis en avant par l'histoire.

 

Samurai Champloo

Vous me demandez encore pourquoi ? :p

 

Mention grosse déception pour Terra e, qui est la seule série que j'avais vraiment envie de mettre dans un top d'anime les moins bien. Et puis mention c'était pourtant sympa mais bande de feignasses pourquoi s'arrêter à une douzaine d'épisodes pour Moyashimon et Toshokan Sensou.

Mention spéciale méga cute pour Chi's Sweet Home, qui était un peu "hors compétition" de par son format si différent mais qui est décidément chouette (je regarde en ce moment la deuxième saison). Et puis tant qu'on y est, mention spéciale pour L'odyssée de Kino, Wolf's Rain et Ergo Proxy, qui auraient eu de bonnes chances de se retrouver dans le classement s'il n'y avait pas eu tant de méga poids lourds.  Bon, je crois qu'on a fait le tour, on va pas faire des mentions à toutes les séries non plus ^^.

25.07.2009

Top 10 anime n°7 : Personnages masculins

Comme je ne suis toujours pas au point pour mes tops drama acteurs/actrices, je reste dans les personnages d'anime. Après les bestioles en tous genres, on passe donc aux mecs, aux vrais, ceux avec des flingues ! :p. Enfin, pas tous exactement. C'est vrai que comme j'ai en général choisi des persos qui ont la classe, il y a pas de persos de séries d'action et d'aventure, mais pas que ça. Par contre, y'en a plus des deux tiers qui sont bruns, j'aurais presque pu faire un top spécial bruns ténébreux :p

Je pense qu'il n'y a pas vraiment de challenge vu que les personnges viennent d'anime bien connus, voire extrêmement connus, mais voilà la petite image, avant la liste avec les noms, pour ceux qui voudraient jouer aux devinettes ^^ :

persosmasculins.jpg
 
Alex Row de Last Exile - Le grand brun ténébreux par execellence, je sais pas si c'est l'uniforme mais il a la classe.
 
Balthier de Final Fantasy XII - Comme j'avais mis un personnage de jeu vidéo dans ma sélection de bébêtes, j'ai décidé de continuer à tricher ^^. J'ai hésité avec Squall de FFVIII, mais bon il fallait bien montrer qu'il y a quand même des trucs cool dans FFXII :p.
 
Ginko de Mushishi - Un genre de classe spécial peut-être, mais de la classe quand même ! Après tout, c'est le seul et unique "héros" de l'histoire, et il fallait bien un personnage chouette comme celui-là pour que ça tienne la route.
 
Jin de Samurai Champloo - J'ai vraiment hésité entre lui et Mugen, j'ai bien failli mettre les deux mais ç'aurait été vraiment trop tricher ^^. Je sais pas si c'est l'air intello à cause des lunettes ajouté à son caractère taciturne, mais j'adore.
 
Kenji Harima de School Rumble - Ou comment être un crétin qui a la classe. C'est pas évident quand même ! ^^
 
Kyo Sôma de Fruits Basket - Je crois que le côté chat y est pour beaucoup !

Roy Mustang de Fullmetal Alchemist - Là encore peut-être que l'uniforme joue un rôle ^^. La classe, et son petit côté bouffon coureur de jupons le rend encore plus sympa.
 
Shinobu Morita de Honey and Clover - Et encore du brun ! L'ambiance de la série ne serait pas ce qu'elle est sans lui.

Spike Spiegel de Cowboy Bebop - Je ne vois pas autre chose à dire que : ben oui, évidemment ! ^^
 
Vash de Trigun - Il a autant la classe quand il est sérieux que quand il fait le mariol, c'est quand même pas rien. Et en plus il est blond, ça change ^^.

29.04.2009

[Anime] Samurai Champloo

Titre japonais : サムライチャンプルー

Nombre d'épisodes : 26 épisodes

Année de production :
2004-2005

Licence en France :
Dybex

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Cette série est l'une des premières que j'ai vues en fansub, il y a maintenant près de quatre ans et demi je crois, avant qu'elle soit licenciée par Dybex. Comme j'avais adoré, j'ai tout de suite décidé d'acheter les DVD. Mais comme j'ai revu la série pas longtemps après ça en VOSTA pour la faire découvrir à un collègue/colloc au Québec, du coup j'ai mis mes DVD de côté un moment, comme ça m'arrive souvent. Mais bien sûr je ne les ai pas oubliés, et comme en ce moment c'est période de rediff chez Kat, c'était le tour de cette série. Au cas où c'était déjà pas déjà clair, mode subjectivité on pour les paragraphes qui suivent ^^.

Qui dit Samurai Champloo dit Shinichirô Watanabe, également créateur de Cowboy Bebop. Et les deux séries ont plusieurs points communs, outre le fait d'être géniales : une structure assez similaire, des personnages extrêment réussis, un univers musical décalé et excellent, et une réalisation très soignée. A part ça, vu que les thèmes respectifs des séries sont aux antipodes l'un de l'autre, c'est bien différent.

Comme le laisse deviner le nom, Samurai Champloo se passe (ou plutôt est supposé se passer) pendant l'époque d'Edo, avec des samurais. Thème très classique dans l'animation japonaise et même ailleurs. Mais là où la série est originale, c'est dans la façon d'aborder le thème : un côté humoristique très présent, étroitement lié à l'utilisation d'anachronismes divers et variés, le tout savamment assaisonné par une bande sonore tout aussi décalée et anachronique très hip hop. Pas du tout le genre de musique que j'apprécie d'habitude en fait. Mais là, la musique s'impose d'elle même et créé une ambiance géniale et vraiment unique. Il y a bien sûr les excellentes chansons des génériques et tous les morceaux qu'on entend dans les épisodes, mais ça va aussi jusq'aux bruitages qui accompagnent les effets visuels excellents de répétition ou de rembobinage.

On se marre donc franchement à voir des yakuzas en kimono porter des lunettes de soleil très fashion, des voyous coiffés en crète, des concours de tags, des matches de baseball et même - sûrement l'épisode le plus barré - des morts-vivants venus de l'époque Kamakura. Mais à côté de ça, la "reconstitution" de l'époque est très solide. D'ailleurs, vu le nombre de référence à des faits historiques, j'ai vraiment apprécié pour ce troisième visionnage d'avoir des notions d'histoire du Japon. Bien sûr même sans ça la série est tout à fait abordable, mais c'est vraiment un plus de pouvoir savoir pourquoi on parle du château d'Ôsaka, du fief de Matsumae, des Heike, des Hollandais, des chrétiens, etc. On apprécie encore plus les subtilités, qu'elles soient comiques ou plus tragiques.

samuraichamploo.jpg

Parce que Samurai Champloo, c'est pas que de la rigolade, c'est aussi de la vraie baston, samurais obligent. Les combats sont très bien mis en scène, ne sont jamais trop longs. Le sang coule, mais jamais trop, et les méchants sont assez intelligents pour dire autre chose que "enfoiré, je vais te tuer !". En plus, tous ces combats sont parfaitement intégrés dans la structure de la série : les trois héros font un voyage, chacun des épisodes est une étape de ce voyage qui correspond à un lieu différent et à des rencontres différentes. Parfois, les combats sont dûs à des concours de circonstances (ou pourrait-on dire certains ont tendance à chercher la merde), parfois ils sont reliés à la trame principale, et il y a un bon équilibre entre ces deux aspects. Tous les personnages rencontrés lors du périple ont une histoire qui n'est certes qu'entrevue lors d'un ou deux épisodes, mais qui donne une dimension "sociale" à l'anime. Le mélange sérieux/déjanté est tout à fait réussi, ce qui n'est pas forcément évident.

Pour ce qui est des trois personnages principaux, je les ai tout de suite appréciés. Jin et Mugen ont tout les deux la classe, bien que ce soit d'une façon différente. Leurs traits de caractère - calme et taciturne pour l'un, grande gueule toujours prêt à se bastonner pour l'autre - ne sont certes pas inédits mais ne sont pas poussés à l'extrême. C'est la même chose pour Fuu, qui est la fille un peu chieuse sur les bords (pléonasme diront certains ^^), mais qui ne passe pas son temps à chouiner ou à taper sur la gueule des deux autres.  Ah, il ne faut pas non plus que j'oublie Momo, la petite présence animale, très discret mais toujours trop chou ! ^^ Bref, on s'attache tout de suite à ce trio et on veut vraiment en savoir plus sur eux, même si leurs histoires sont distillées au compte-goutte tout le long des épisodes. Au bout des 26 épisodes, on se dit qu'on aurait voulu en savoir encore plus, mais la fin, tout en restant ouverte, met quand même un terme bien net à l'aventure et répond aux principales questions.

J'ai aussi aimé les personnages pour leur aspect, et visuellement toute la série est un vrai régal. Les environnements, que ce soit en ville, en campagne ou en forêt sont vraiment beaux. Il y a des effets de lumière très jolis, et les scènes de combat dans de tels décors sont encore plus appréciables. Jusqu'aux images des deux génériques et aux eyecatches, l'esthétique est vraiment réussie.

En bref, il faut bien tous ces superlatifs pour dire combien je suis fan et pourquoi c'est assez incompréhensible que la diffusion de la série ait failli être arrêtée avant la fin au Japon ! Comme Fuu, j'aurais vraiment aimé que le voyage ne se termine pas vu le potentiel des personnages et du concept. Un anime incontournable à mettre d'urgence dans sa DVDthèque si ce n'est pas déjà fait ! C'est vraiment une de mes séries préférées, si ce n'est ma préférée, et si je n'en n'avais pas encore parlé c'est bien parce que je préfère écrire mes notes juste après un visionnage. Et ce troisième n'était pas le dernier, c'est certain ! Mode subjectivité off ^^.

 

1 2 Page suivante