Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.05.2010

[Anime] Darker than BLACK - Ryûsei no Gemini

Titre japonais : DARKER THAN BLACK 流星の双子(ジェミニ)

Nombre d'épisodes : 12 épisodes

Année de production :
2009

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Avant de commencer à regarder la deuxième saison de Darker than BLACK, j'ai revisionné la première et je me suis demandé s'il fallait que je refasse la note que j'avais écrite à ce sujet, qui date maintenant de près de deux ans et demi. Mais même si elle était pas très développée, l'essentiel y était. Et puis, je n'ai pas changé du tout d'avis après ce deuxième visionnage : j'ai été aussi enthousiasmée par les qualités de mise en scène et de réalisation de la série.

Les personnages sont décidément très classes et attachants, même si le mode de narration choisi et la structure de l'histoire font qu'on ne les voit pas forcément si souvent. L'univers est passionnant, la musique est excellente. Même en connaissant déjà la série, je ne me suis pas ennuyée un instant et les 25 épisodes n'ont pas fait long feu. Et puis j'ai aussi vu l'OAV, que je n'avais jamais regardé, et je l'ai trouvé vraiment chouette. Bref, j'attendais beaucoup de la deuxième saison quoi, comme la grosse majorité de ceux qui avaient tant apprécié la première, je pense.

dtbrng1.jpg

Qui dit grosses attentes dit plus de chances d'être déçue, et là ça a été un peu le cas. L'histoire démarre fort, on nous introduit les nouveaux personnages qui seront au coeur des nouvelles aventures tout en faisant réapparaître des têtes bien connues. On se rend très vite compte que Hei, le ténébreux héros de la première série d'aventure, a bien changé, et au début ça pique la curiosité. On se demande ce qui a pu se passer, et on attend donc la suite. Mais bon, le problème avec ce nouveau Hei c'est qu'il a plus aucune classe. Et je sais pas si c'est parce que les révélations mettent trop longtemps à venir ou parce que le suspense est mal entretenu, mais ça devient lourd, on n'apprécie vraiment plus de le voir à force de questions sans réponses.

C'est un peu pareil du côté de Misaki, qui a quitté ses fonctions mais est toujours à la recherche de Hei. Elle est recrutée par un mystérieux service, elle pose plein de questions, mais on ne lui répond rien, et là aussi c'est un peu pénible parfois. C'est dur de parler plus en détails des personnages déjà connus sans spoiler, je dirais juste que j'ai bien aimé le retour de Mao. Un peu Momo-san powaaa, quoi ^^.

dtbrng2.jpg

Du côté des nouveaux personnages, je n'ai pas accroché, que ça soit à l'un ou l'autre des jumeaux, au niveau caractère aussi bien qu'au niveau visuel. C'est sûrement un détail à la con, mais le coup des cheveux roses j'ai trouvé que c'était pas dans l'esprit de la série. Je n'ai vraiment pas eu assez de sympathie pour Suou, jeune fille qui vivait une vie tranquille en Russie et qui se trouve embarquée du jour au lendemain avec Hei dans le monde des contractants. Ses réactions (pouquoi ? Non, je veux pas ? pourquoi pourquoi pourquoi ?) sont crédibles d'un sens, mais il lui manque vraiment quelque chose.

Du côté des nouveaux contractants que l'on voit, il y a des pouvoirs intéressants, d'autres un peu moins. Genre la façon dont le super méga fusil apparaît dans une transformation digne de Sailor Moon... J'adore le violet m'enfin. Et le collègue de Misaki avec son genre d'armure, qu'on croit parfois sortie d'une vieille série de mécha... J'ai vraiment eu l'impression que l'esprit n'était plus le même. Ah, et puis le perso super pink powaaa, Madame Oreille, quand elle nous sort sa super combi digne d'une Totally Spies à la fin, j'ai un peu rigolé quand même ^^.=

dtbrng3.jpg

En plus de ce côté super-héros, il y a aussi un petit côté comédie sentimentale de lycée boing boing au début de l'histoire, d'une part avec deux camarades de Suou, et aussi avec Suoiu elle-même, qui fait le coup méga classique de prendre Hei pour un pervers. Ca dure pas une demie-heure c'est clair, ce n'est vraiment que quelques répliques, le choix d'un personnage principal jeune justifie sûrement ça, mais j'ai quand même trouvé que c'était un peu en décalage.

Faut pas croire que j'ai que du mal à dire de la série, même avec ces petits défauts l'histoire se suit vraiment très bien. Je ne m'attendais pas à retrouver le même mode de narration que pour la première saison, là avec 12 épisodes on rentre direct dans le vif du sujet et il n'y a pas de place pour les "quêtes secondaires". On peut voir encore une fois à quel point Okamura Tensai a bien pensé son univers, et visuellement c'est toujours un délice, au niveau des décors ou des scènes de combat par exemple.

dtbrng4.jpg

Du côté de la musique, plus de Kanno Yôko, ce qui était a priori très regrettable. Mais ça n'empêche pas la musique d'être vraiment réussie, j'ai beaucoup aimé le côté électro, ça créé vraiment une bonne ambiance. Du côté des chansons de génériques, c'est Stereopony pour l'opening. Ca ne m'a pas donné envie d'écouter le groupe en boucle, mais je dois dire que c'est bien efficace. L'ending des Abingdon Boys School, plus posé que la chanson qu'ils avaient fait pour l'opening de la première saison, est aussi bien sympa. Que du bon du côté des oreilles, quoi.

Donc voilà, depuis tout à l'heure je dis un peu n'importe quoi dans tous les sens, et arrivée à la conclusion je ne sais toujours pas dire clairement en une phrase ce que je pense de Ryûsei no Gemini. Dans l'absolu, je dirais clairement moins bien que la première saison, mais vu les nombreuses différences, ça serait trop réducteur. On peut ne pas être d'accord avec certains choix du créateur, mais au final ça se tient encore très bien. L'histoire avance, on en apprend plus sur les contractants et les Gates, c'est une vraie suite, pas une simple répétition. Je pense que j'aurais été plus déçue si ça s'arrêtait là, mais ça n'est pas le cas, et tant mieux : il y a d'un part les OAV, d'autre part les mangas, et ça c'est chouette.

04.01.2009

Top 10 anime n°3 : Les plus mieux 2006-2008

Puisque j'y pense avant que la moitié de l'année soit déjà passé, et aussi parce que ça fait pas longtemps que ce blog a eu 2 ans et que ça permet de faire un peu le point dans l'un des domaines où je suis le plus "productive", je me suis fait un petit top 10 de séries animées. Si j'avais pris des critères de sélections plus précis pour établir la liste à partir de laquelle faire mon choix (année de diffusion de la série, année où je l'ai vue, fansub ou DVD, bla bla bla...) ça aurait été prise de tête alors j'ai tout simplement décidé de prendre en compte les 50 et quelque séries desquelles j'ai parlé sur ce blog depuis fin 2006.

Comme d'habitude dans mes top 10, il n'y a pas d'ordre de préférence parmi les 10 élus et c'est particulièrement justifié ici car s'il s'agit uniquement de séries animées, elles sont parfois de genre très différent et c'est donc difficile (et aussi inutile) de les comparer.Voilà ce que ça donne, avec des petits liens par-ci par-là pour lire ce que j'ai déblatéré sur les séries en question.

Mushishi - Vraiment une de mes oeuvres préférées, autant la série animée avec ses superbes musiques que le manga dont elle est tirée avec son univers magnifique.

Saiunkoku Monogatari - J'en ai parlé très récemment, et finalement Shuurei et sa bande ont bien sa place ici avec leur univers de chinoiseries.

Seirei no Moribito - Excellente série d'aventure/fantasy aussi jolie qu'un long métrage.

Last Exile - Avec le recul, l'univers steampunk de cet anime me plaît toujours autant.

Darker than black - Parce qu'une série où il y a un chat est forcément dans mon top 10 !:p. Univers intéressant, personnages excellents, tout pour plaire.

School Rumble - Je ne peux pas ne pas faire figurer cette série culte ici ! Et je ne peux pas ne pas re-re-re-répéter que je veux que les DVD et la troisième saison sortent !

NHK ni yôkoso - Série vraiment marquante entre réalisme et déjantage total.

Honey and Clover - Parce que j'adore toujours autant l'ambiance de cette série, avec ses petites touches de délire et de nostalgie.

Oruchuban Ebichu - Goshujin-chama taihen dechu ! Ebichuman forever, rien d'autre à ajouter ^^.

Bokura ga ita - Parce que je suis une fille et qu'il fallait bien terminer par un autre shôjo :p. Même si au final je préfère peut-être le manga (dont je n'ai toujours pas parlé), c'est la série qui me l'a fait découvrir, et ses musiques sont vraiment chouettes.

Et voilà, si on est toujours là l'année prochaine on le refera, mais ce sera peut-être qu'un top 5 car je ne sais pas si j'aurai l'occasion de voir assez d'anime pour qu'une liste de 10 soit justifiée. Mais en attendant ça, je vais très prochainement faire un petit top 10 "parallèle" avec les anime que j'ai le moins aimé. Et après, on fera tout pareil avec les drama !

27.11.2007

[Anime] Darker than Black

Titre japonais : Darker than BLACK ‐黒の契約者‐

Nombre d'épisodes : 25 épisodes

Année de production : 2007

Licence en France : Aucune

Fiche : Animeka ; ANN

 

Voilà une série de 25 épisodes que je suivais au début l'air de rien avant de me rendre compte qu'en fait c'était vraiment chouette et que ça allait trop vite se terminer. Ben oui, c'est fini, une de plus :p. Pour plusieurs raisons que je vais évoquer sans tarder, Darker than Black m'a fait penser à Cowboy Bebop.

Tout d'abord, dans la façon de traiter les personnages et l'univers dans lequel se déroule la série : aucune explication n'est clairement donnée sur l'univers dans lequel évoluent les personnages et on apprend à le connaître uniquement à travers les dialogues, sans que personne ne s'adresse directement au spectateur. Hum, ça veut rien dire, c'est foireux, vous voyez pas du tout où je veux en venir ? ^^ Pour ce qui est des personnages, on a affaire à un petit groupe de personnes venues d'horizons différents réunies pour certaines raisons qu'on ne tardera pas à découvrir. On découvrira aussi le passé de chacun à l'occasion de certains événements. C'est ce point particulier qui m'a fait pensé à Cowboy Bebop, et qui donne une profondeur à des personnages déjà très réussis au départ, aussi bien visuellement que du point de vue caractère.

bacc073ace7d96e41211f3efc5e6fbe8.jpg

Pour finir la comparaison enfin, on a le droit à une bande sonore excellente qui se trouve avoir été réalisée aussi par Yôko Kanno. Quant aux chansons des génériques, elles sont également bonnes, les openings collent bien même si ce n'est pas le genre de musique que j'affectionne, le second ending est sympa, et le premier est tout simplement sublime (Katzina, fan de Rie fu depuis qu'elle a entendu ce générique !). Ambiance sonore superbe, et du côté visuel que du bon aussi (studio Bones oblige), que demander de plus ?

Pour ce qui est de l'histoire et de l'univers en eux-mêmes, c'est très bien mené et bien trouvé. Des gens qui ont des super- pouvoirs, ça peut paraître pas du tout original, mais la façon dont la chose est traitée dans ce cas précis fait que ça passe parfaitement, la série se focalisant plus sur le mystère entourant ces pouvoirs et les différentes "organisations" voulant en user, en dosant parfaitement les scènes de combat. Il faut attendre pas mal d'épisodes pour que l'intrigue avance, la première partie de la série étant majoritairement composés d'épisodes que je qualifierais de "missions". Personnellement, vu que les personnages sont très attachants, ça ne m'a pas du tout dérangée. Hei avec sa "double personnalité" est vraiment réussi, et en plus il y a un chat, Mao, alors forcément moi ça me fait craquer ^^. Le personnage de Misaki, qui nous donne l'un des deux principaux points de vue sur la série, est également très intéressant.

A voir oui, bien sûr, mais je conseillerais même d'attendre la sortie en DVD plutôt que de se jeter sur les fansub (même s'ils sont de très bonne qualité). En effet, on dirait que la série est sur le point d'être licenciée en France, et si je l'avais su un peu avant, j'aurais attendu au lieu de tout regarder, car pour moi elle vaudra vraiment le coût d'être achetée.

Mise à jour du 11 août 2009 - On dirait que cette licence n'était qu'une rumeur. Panini Video semble avoir les droits, mais apparemment ça ne concerne pas le France. Par contre, une deuxième saison (Ryûsei no Gemini) à l'automne 2009 ça c'est vrai, et c'est une sacrée bonne nouvelle.