Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06.05.2010

Top 5 drama n°13 : Actrices, part 2

Ca fait tellement longtemps que j'ai fait mon premier top 5 que ça n'a presque plus de sens de faire la suite ! Allez, si, quand même ^^. Si j'ai mis tant de temps, c'est parce que je voulais souvent attendre d'avoir revu l'actrice en question dans un drama supplémentaire pour me faire une idée plus précise. Mais bon certaines se faisant un peu rares, j'ai dû un peu laisser tomber cette idée, et de toute façon il y en a qui se sont imposées très vite même si je n'ai pas pu les voir beaucoup.

 

koyuki.jpgKoyuki

Elle est Sumire dans Kimi wa petto, Kana dans Ikebukuro West Gate Park, Sachiko dans Suekko chônan ane sannin, Tomomi dans Engine, Ritsuko dans Sasaki fusai no jingi naki tatakai. On peut aussi la voir dans MR. BRAIN, Mukodono! ou encore le film Laundry.

Ca fait très longtemps que je connais cette actrice et si elle n'étais pas déjà dans mon premier top 5, c'était juste une question de place ! Certains lui trouvent peut-être un air trop hautain ou dépressif, mais je l'ai aimée dès Kimi wa petto et je n'ai pas changé d'avis jusqu'à Sasaki fusai par exemple, où elle est vraiment excellente. Et même quand ses personnages sont moins bons, comme dans Engine, je suis toujours contente que ça soit elle plutôt qu'une autre ^^. Et en attendant de publier mon article sur Fumo Chitai, je peux déjà dire que là encore je l'ai vraiment appréciée.

 


Suzuki Kyôkasuzukikyoka.jpg

Elle est Aiko, la maîtresse du père dans Karei naru ichizoku, Takako dans Scandal et Kaori dans Blackjack ni yoroshiku.

C'est vrai qu'il n'y a rien que je n'aie pas aimé dans Karei naru ichizoku, mais il faut dire quand même que le rôle de Suzuki Kyôka était vraiment excellent, c'est pour ça que je l'ai tout de suite appréciée. Elle n'a pas fait tant de dramas que ça (pas mal sont des tanpatsu), et surtout ils ne sont pas tous disponibles, c'est vraiment dommage car je trouve vraiment qu'elle a de la classe et elle ne m'a déçue dans aucun de ces trois rôles.

J'aimerais bien pouvoir dire que je vais la revoir dans une série ou un téléfilm bientôt, mais pour l'instant je n'ai rien trouvé de disponible : pas sous-titré, ou pas trouvable du tout ! -_-

 

takashimareiko.jpgTakashima Reiko

Elle est Maya, la collègue du héros de Kekkon dekinai otoko, Eiko, la cuisinière du foyer dans Engine, l'étrange Kyôko dans Atashinchi no danshi, Katô-san dans Bengoshi no Kuzu, la mère du héros de Haikei Chichiue Sama.

Encore une actrice que je n'ai jamais vu dans un premier rôle mais que j'apprécie depuis pas mal de temps et que j'ai toujours plaisir à revoir. Elle est aussi jolie que beaucoup d'actrices bien plus jeunes et a la classe en plus ^^. Même si les dramas dans lesquels j'ai pu la voir ne comptent pas forcément parmi mes préférés, j'ai apprécié tous ses personnages, qui sont relativement variés.

Je compte la revoir dans SAITOU san ou Yottsu no Uso. Mais je ne pense pas que sa présence dans Yamato Nadeshiko Shichi Henge suffira à me convaincre ^^.

 

Takeuchi Yûkotakeuchiyuko.jpg

Elle est Mio dans Bara no nai hanaya,  l'héroïne de Lunch no Joou, la chérie de Kimu dans Pride. Elle est aussi l'héroïne d'Egao no Hosoku et Sakura, la chérie de Nagase dans Mukodono!. Elle joue aussi dans le film Side car ni inu.

Que ce soit dans ses rôles de fille dynamique ou dans ses rôles un peu plus mystérieux, j'aime décidément beaucoup cette actrice. Evidemment, elle est très jolie, mais je trouve qu'elle a surtout un côté naturel dans sa façon de sourire ou de parler.

En me demandant dans quelle série je pourrais bien la revoir, je viens d'en découvrir une qui me dit pas mal : Fukigenna Gene. Une de plus dans la liste, on n'est plus à ça près ! ^^

 

uenojuri.jpgUeno Juri

Elle est bien évidemment Nodame dans Nodame cantabile et ses épisodes spéciaux, Ruka dans Last friends, Eren dans Joudan ja nai!, Misae dans Engine.

Est-ce qu'on peut ne pas aimer cette actrice quand on a vu sa prestation dans Nodame Cantabile ? ^^ Moi j'avais tout de suite été conquise, et elle ne m'a jamais daçue par la suite, même dans un drama comme Joudan ja nai! pour lequel j'ai eu au final quelques réserves.

J'ai hâte de la revoir dans les deux films de Nodame Cantabile, ainsi que dans le drama Sunao ni narenakute, diffusé en ce moment et dont j'ai touché un mot l'autre jour.

17.10.2009

[Drama] Love Shuffle

Titre japonais : ラブシャッフル

Nombre d'épisodes : 10

Diffusé en : Hiver 2009

Chaîne de diffusion : TBS

Fiche : DramaWiki

 

J'avais repéré cette comédie sentimentale au moment de sa diffusion l'hiver dernier et vu le cast bien intéressant, je l'avais mis dans ma liste. Je n'avais pas vraiment lu de critiques dessus jusqu'à temps de voir l'article de Milady, qui m'a définitivement décidée à regarder la série. Je pensais avoir affaire à un drama léger  et romantique classique avec des personnages dans la vingtaine ou la trentaine, un peu comme Slow dance, que j'avais bien aimé dans le genre. Et il y a de ça dans Love Shuffle, c'est clair, mais c'est encore bien plus, et c'est excellent.

loveshuffle1.jpg

Quatre personnes habitant dans la même résidence de grand standing se rencontrent dans l'ascenseur, font connaissance et décident bientôt d'organiser une rencontre où chacun aménera un compagnon ou une compagne. Pour l'un, il s'agit de celle qui vient tout juste de lui annoncer qu'elle ne voulait plus se marier, pour l'autre c'est son ex, pour le troisième c'est une femme plus âgée et mariée, pour le dernier enfin, une jeune patiente dépressive. Donc dans tous les cas, aucun vrai couple. Les huit se rencontrent donc et décident de mettre en place un love shuffle : chaque semaine, chacun changera de partenaire.

Pour certains, c'est juste un jeu, pour d'autres, l'occasion de reconquérir celle qu'ils ont perdu, pour d'autres encore un moyen d'aider quelqu'un d'autre. Nous voilà donc embarqué à suivre les différents duos formés et bien sûr à découvrir par la même occasion chacun des personnages. A travers les différents événements, on découvre leur vie et surtout leur passé, qui bien sûr n'est pas étranger aux appréhensions ou aux espoirs qu'ils ont dans le présent. Il y a de nombreuses rencontres à deux, mais aussi de nombreuses petites soirées à quatre ou plus dans la résidence, où chacun parle de ses expériences avec les autres.

loveshuffle6.jpg

Les semaines se succèdent, les duos/couples changent, quand un "tour" complet a été fait, chacun se retrouve avec son partenaire de départ puis on repart pour un tour. Qui va finir avec qui ? est-ce que tous les couples vont être chamboulés ? Est-ce que certains vont rester avec celui ou celle avec qui ils voulaient être au départ ? Ou est-ce qu'il y en a qui vont finir avec personne, du moins aucun des participants au petit jeu ? On se pose un tas de questions, et ça fonctionne très bien. Et en plus de ça, c'est un vrai régal d'observer les personnages qio au-delà de l'éventualité d'une relation amoureuse créent des liens d'amitié les uns avec les autres, se dévoilent les uns aux autres alors qu'ils se connaissent depuis peu, et au bout du comptent soignent leurs blessures.

Tout ça peut paraître bien sérieux, mais l'humour est omniprésent dans le drama, et de ce côté-là c'est une réussite totale. Le comique passe notamment par un certain nombre d'expressions mémorables : le "uso da to itte yo, Joe!" (say it ain't so, Joe!), et le "Yay, Panda !" et toutes ses déclinaisons sont juste énormes. Je me marrais à chaque fois, et il y a plein d'autres situations délirantes. L'équilibre entre ce côté très léger et décalé et le côté plus sérieux est vraiment parfait. Les huit protagonistes du love shuffle sont tous intéressants, même si j'ai bien sûr mes préférences.

loveshuffle2.jpg

Usami, alias Usagi est joué par Tamaki Hiroshi, l'incontournable Chiaki de Nodame cantabile, vu aussi dans Shikaotoko aoniyoshi. C'est en grande partie en raison de sa présence que j'avais repéré le drama. Au début, j'ai cru que son personnage allait m'agacer, un peu comme il l'avait fait dans Itoshi kimi e, même si son rôle était mineur. Mais au fur et à mesure, j'ai vraiment fini par apprécier son personnage. Le contraste entre son côté très raisonnable, très normal (dont il est plus que conscient) et son côté déjanté est excellent, et l'acteur le rend très bien. Mei, celle avec qui Usami était supposé se marier, est interprétée par Kanjiya Shihori, que je ne connaissais pas du tout. Son personnage n'est pas forcément le plus intéressant et on se demande parfois si elle va finir par savoir ce qu'elle veut, mais au final elle a quand même bien sa place dans le petit groupe, et au niveau de l'interprétation je n'ai rien à redire.

Airu, alias Ai Ai, est le personnage de la jeune femme battante par excellence. J'ai beaucoup aimé l'interprétation de Karina, que j'avais déjà croisée dans Bambino! ou dans Long Love Letter. Elle est très belle, mais fait en même temps simple et naturelle. Son ex-petit ami, Yukichi, est joué par Daigo, que je n'avais jamais vu. Là encore l'interprétation est bonne, l'acteur rend de façon très naturelle le côté naïf du personnage, vraiment atypique et attachant. Le duo qu'il forme avec Usami, avec qui il se lie rapidement d'amitié, est également très sympa.

loveshuffle8.jpg

Kikuta, psychiatre de son état, est joué par Tanihara Shosuke, que j'ai déjà vu dans plusieurs rôles secondaires (Gokusen 2, Watashitachi no kyôkasho, Triangle). C'est lui qui dirige un peu le love shuffle, et on se doute dès le début qu'il doit avoir des motivations particulières. Ca lui donne donc un côté assez mystérieux, mais il n'en est pas moins attachant. La jeune patiente qu'il fait participer au jeu, Kairi, (Yoshitaka Yuriko)  est le genre de personnage dont on pense au départ qu'on aura envie de la taper. Mais l'interprétation est vraiment réussie, jon a beaucoup de sympathie pour elle et on souhaite vraiment qu'elle s'en sorte, c'est donc un vrai plaisir de la voir changer petit à petit.

Ojiro est un jeune photographe joué par Matsuda Shota (Hana Yori Dango 1 & 2, Liar game). On ne pouvait pas mieux choisir pour incarner un tombeur, mais le personnage d'avère être beaucoup plus nuancé et complexe, il est donc lui aussi très intéressant et attachant. J'ai beaucoup plus apprécié l'acteur que dans Bara no nai hanaya, et pour les petits détails c'est vraiment pas plus mal qu'il ait changé de coiffure ^^. C'est Kojima Hijiri qui joue Reiko, celle qui est au départ sa compagne, du moins pour la nuit. Elle se révèle au final avoir une histoire intéressante et touchante, mais j'ai quand même eu un peu de mal à cerner le personnage, même si ça fait partie du jeu qu'on se trompe un peu à son sujet. Mais tout comme Mei, elle a bien sa place dans le love shuffle.

loveshuffle7.png

L'ambiance musicale du drama est une grande réussite : la chanson thème est de Earth, Wind and Fire (Fantasy). Le genre de vieille chanson que, sans qu'on l'écoute de soit-même, on connaît forcément. Et elle colle à merveille, ça crée vraiment une bonne ambiance. On peut en dire autant de l'insert song : Eternal Flames, de The Bangles. Je me souviens encore quand je voyais le clip de cette chanson au top 50, je la trouvais très jolie et même maintenant, si c'est que à la radio ou à la télé que je l'entends, elle est toujours aussi jolie. Le slow romantique de la mort qui tue, quoi. Et ça ponctue à merveille les moments d'émotion du drama. Les autres musiques sont plus discrètes, mais rien qu'avec les deux chansons, c'est plus que suffisant pour donner une identité et une ambiance à la série.

Au cas où ce n'était pas encore assez clair, j'ai adoré Love Shuffle. J'ai dévoré les dix épisodes en trois jours, et encore je me suis forcée à me rationner ^^. Du début à la fin, c'est aussi drôle que touchant. Les personnages sont tous attachants, même s'ils sont assez nombreux on parvient tous à les connaître assez pour avoir de la sympathie pour eux, et on peut même s'identifier à eux, ou du moins à certaines situations qu'ils ont vécu ou vivent. Tout tourne autour de l'amour, certes, mais ça n'a rien de mielleux. On nous évite les scènes lycéennes de torride bisou sur la joue et de nombreux sujets sont abordés, sans que ça soit jamais trop "philosophique" ou trop dramatique. Et c'est en voyant ce genre de drama qu'on se dit qu'en fait, les Japonais sont pas si bizarres, ils sont bien comme nous ^^.

loveshuffle4.jpg

Ce drama m'a vraiment laissé une forte impression, avec une dose d'émotions bien gérée, et une sorte d'enthousiasme et d'optimisme vraiment bien venu même si toutes les situations sont loin d'être joyeuses. Ca, ça fait vraiment du bien. A voir d'urgence. Yay, Panda!

04.09.2009

Top 5 drama n°5 : Acteurs, part 2

Avec la petite douzaine de dramas que j'ai vus depuis mon premier top 5 d'acteurs, j'ai enfin réussi à décider des 5 "heureux élus" pour ce deuxième top 5, ou bien la deuxième partie de mon top 10 comme je disais au départ. M'enfin en fait, ça me plaît mieux de dire des tops 5 maintenant, parce que je pense que j'aurai envie d'en faire un troisième un de ces quatre ^^. Cette liste n'a pas grand chose de surprenant quand on a lu quelques unes de mes notes dramas, particulièrement les plus récentes, mais comme ça, les choses seront encore plus claires ^^. C'est parti !

 

Tsumabuki Satoshi satoshi.jpg

Il est Saitou (le yakuza) dans Ikebukuro West Gate Park, Kai dans Orange days, Riichi dans Slow dance, Fujisawa dans Long Love Letter, Little Yamada à la fin de Kisarazu Cat's Eye et Junzaburo dans Lunch no Joou.

Si je ne l'avais pas tant remarqué dans IWGP car on ne le voit pas tant que ça, je l'ai apprécié tout de suite dans Orange days, et depuis il me semble que j'ai répété un grand nombre de fois à quel point je le trouvais méga super chou (dommage qu'il soit pas un poil plus grand ^^). Mode fangirl off (mais bon on est dans un top d'acteurs de dramas, quoi !). Il joue à merveille les rôles du "gars normal", mais a assez de présence et d'expressivité pour rendre ses personnages appréciables, particulièrement avec son sourire qui a l'air si naturel (et qui est craquant bien sûr). Mine de rien, j'ai vu la majorité des dramas où il jouait. il y a bien Antique et Blackjack ni yoroshiku, mais comme je disais hier, je n'arrive pas à les trouver. En attendant, je pourrais choisir quelques tanpatsu.

 

yosuke.jpgKubozuka Yosuke

Il est le King dans Ikebukuro West Gate Park, Saeki dans Strawberry on the shortcake, Kukuchi dans Great Teacher Onizuka et Asami dans Long Love Letter.

J'avais bien sûr trouvé le personnage du King impressionnant, et je n'avais pas mis longtemps à me rendre compte dans SOS que le monsieur avait décidément une façon unique de jouer. Son rôle dans GTO n'est pourtant pas très important, mais ça faisait toute la différence que ça soit quelqu'un comme lui. Pareil pour LLL : il donne vraiment une touche spéciale à son personnage. Bref, il a une présence incroyable, et j'aimerais bien sûr beaucoup le revoir. Il a pas fait tant de dramas que ça, alors il faudra peut-être que je me tourne vers les films.

 

Eitaeita.jpg

Il est Horibe dans Kimi wa petto, Mine dans Nodame cantabile, Yashima dans Orange days, Ryûji dans Tokyo friends, Takeru dans Last friends et Andô dans Unfair.

J'ai vu Eita dans pas mal de séries, je dirais même que c'est un des acteurs que j'ai vu le plus, mais à chaque fois, c'était un peu par hasard. Je ne cherchais pas vraiment à voir la série parce qu'il était dedans. Pourtant, je me suis rendue compte que je l'appréciais à chaque fois, que j'ai aimé tous ses personnages, qu'il ne m'a jamais agacée du tout. Et surtout, il m'a vraiment étonnée récemment dans le rôle d'Andô dans Unfair. Son rôle de jeune flic lui allait aussi bien que les rôles de jeune artiste/créateur (au sens large) qu'il a souvent. Dans ma liste, au moins deux dramas où j'aurai l'occasion de le revoir : Suppli et Remote.

 

ikki.jpg Sawamura Ikki

Il est Shinohara (le flic qui fait craquer Yankumi) dans Gokusen, Takayanagi (le mari de Takako) dans Scandal, Narita dans Hataraki Man et Tomoharu dans Ame to yume no ato ni. On peut également le voir dans Hanayome wa yakudoshi et Orange days.

Quand je l'ai vu pour la première fois dans Gokusen, je l'avais trouvé craquant, mais vu que son rôle est assez limité, je l'avais oublié. Et je n'avais pas vraiment fait le rapprochement quand je l'ai croisé dans Hanayome... ou dans Orange Days. Mais quand je l'ai revu dans Scandal, je me suis dit : hé mais il a trop la classe, lui, faut que je le revoie ! Pas si évident, il a fait pas mal de dramas mais il a souvent des rôles secondaires, voire très (trop) secondaires. Mais je l'ai trouvé plus que bien en rôle principal dans Ame to yume..., et son rôle dans Hataraki Man était vraiment sympa. J'ai déjà repété un drama de l'automne prochain où il aura le rôle principal : Meitantei Asami Mitsuhiko.


Mizushima HiroHiro.jpg

Il est Nanba dans Hanazakari no kimitachi e, Yahata (le prof de maths) dans Watashitachi no kyôkasho et Sôshi dans Zettai Kareshi.

Je l'avais déjà trouvé très bien dans HanaKimi, et j'avais été vraiment surprise de son rôle dans Watashitachi... Comme je l'avais dit, heureusement que j'avais lu avant que c'était lui, sinon je ne l'aurais pas reconnu ! Son interprétation dans Zettai Kareshi m'a confirmé que décidément je l'aimais bien, et c'est son rôle dans Mr. Brain (je viens juste de le terminer, ce sera mon prochain article ^^) qui m'a définitivement convaincue de le faire figurer dans ce classement. Je l'ai vu dans des rôles à chaque fois très différents, du beau gosse meneur au jeune flic maladroit, et il est toujours aussi convaincant. Je devrais le revoir très prochainement dans Mei-chan no Shitsuji et sûrement dans Room of King.

1 2 3 4 5 6 7 8 Page suivante