Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.04.2009

[Anime] Haibane Renmei

Titre japonais : 灰羽連盟

Nombre d'épisodes : 13 épisodes

Année de production :
2002

Licence en France :
Aucune

Fiche :
Animeka ; ANN

 

J'avais déjà vu cette série de 13 épisodes en fansub il y a bien quatre ans de ça, et comme je l'avais beaucoup aimée, j'ai acheté le coffret de Dybex dès qu'il a été dispo. C'était même le premier chez eux où je me faisais pas avoir à acheter les DVD à l'unité avant qu'ils se mettent à sortir des coffrets pour toutes leurs séries... Comme en ce moment je repasse en revue ma DVDthèque d'anime, il était temps de revoir celui-ci.

Le créateur de Haibane Renmei (ou Ailes Grises en français) est Abe Yoshitoshi, à qui l'on doit Serial Expirements Lain et qui a aussi travaillé sur Texhnoloyze. Point commun des trois oeuvres : un univers très marqué. Mais le plus de Haibane Renmei, c'est que c'est un anime beaucoup plus abordable : j'avais trouvé Lain presque limite, et Texhnolyze trop barré. Là, bien sûr, il y a des non-dits et on ne répond pas à toutes les questions qui se posent, mais ça passe très bien.

Bien sûr, on voudrait savoir ce qu'il y a derrère le mur de cette ville mystérieuse, bien sûr on voudrait savoir d'où viennent les Ailes Grises, et où elles vont quand elles s'envolent. Mais en fait comme l'histoire est vraiment bien fichue, avec un début et une fin bien marqués, on a juste l'impression de faire une petite incursion dans cet univers le temps de 13 épisodes, à travers les yeux de Rakka, et on accepte beaucoup mieux que des secrets restent gardés, ça fait même partie du côté poétique et mystérieux.

haibanerenmei.jpg

Visuellement, c'est tout simplement magnifique : la vieille demeure, la vieille ville entourée du mur, le temple et la forêt, ce ciel aux teintes vertes si particulières, tout donne une impression de paix et d'éternité. Les personnages sont tous jolis, et l'on s'attache tout de suite à eux aussi bien pour leur apparence que pour leur caractère, tout deux bien marqués.

Et le truc en plus qui rend l'ambiance de la série vraiment unique, c'est la BO : le thème d'intro au piano, ou la musique du générique de début sont à tomber par terre, la chanson du générique de fin est également très jolie. La musique est toujours là pour souligner les moments tristes comme les moments plus joyeux.

Vous l'aurez compris, je suis vraiment fan, et si vous avez envie d'acheter un petit coffret de DVD je vous conseille vivement cette série ! Je crois bien que dans quelque temps j'aurai grand plaisir à la revoir une troisième fois.

13.05.2007

[Anime] Texhnolyze

Titre japonais : テクノライズ

Nombre d'épisodes : 22 épisodes

Année de production :
2003

Licence en France :
Dybex

Fiche :
Animeka ; ANN


Après avoir vu le premier épisode de cet anime, je n'avais pas réussi à me faire d'idée. Après avoir vu le 22ème et dernier épisode hier, je ne sais toujours pas quoi en penser. J'avais arrêter de regarder la série après le 10ème épisode car je n'étais pas vraiment emballée, et comme je trouvais ça dommage quand même de la laisser en plan, j'ai fini par la reprendre. Les épisodes suivants ont réveillé un peu mon intérêt, et je suis allée jusqu'au bout.

Visuellement, c'est superbe. Un très bon chara design, des superbes décors, une palette de couleurs qui crée un univers très particulier. La musique, que ce soit les génériques ou pendant les épisodes, est excellente. J'ai donc d'autant plus regretté de ne pas accrocher à l'histoire. Dans Serial Experiments Lain c'était déjà limite, mais là c'était un peu trop pour moi. Je veux bien d'un scénario où tout ne saute pas aux yeux, où l'on comprend certaines choses bien plus tard, où il y a des ellipses et des sous-entendus. Mais là, au lieu de me dire juste que c'était moi qui était trop bête pour comprendre, j'ai commencé à me demander si le réalisateur savait ce qu'il voulait montrer dans cet anime.

medium_texhnolyze.jpg

Je ne suis pas parvenue à m'attacher aux personnages. Leurs motivations sont si obscures qu'on ne parvient pas à s'intéresser à leur sort. Il y a pourtant plein de choses intéressantes dans l'univers imaginé, mais on manque aussi tellement d'informations à ce sujet qu'on se sent vraiment largué. Les longs plans et le rythme lent de la série qui sont au départ très bien pensés deviennent dans ces conditions assez ennuyeux. A chaque fois qu'il se passe quelque chose d'intéressant, la suite des événements tourne d'une façon si étrange qu'on décroche à nouveau. Je veux bien qu'on fasse quelque chose de différent, qu'on se démarque des autres productions, mais ça n'empêche pas de faire quelque chose d'accessible.

Voilà donc mon opinion sur cette série. Même si au bout du compte je n'ai pas apprécié, je ne dirais pas de ne pas la regarder, car je pense qu'elle peut plaire à d'autres, si le sang ne les dérange pas. C'est vraiment dommage, les coffrets sont très beaux, et même si Dybex n'a pas fait de VF, on s'en fout !

06.02.2007

[Anime] Serial Experiments Lain

Titre japonais : シリアルエクスペリメンツレイン

Nombre d'épisodes : 13

Année de production :
1998

Licence en France :
Dybex

Fiche :
Animeka ; ANN

 

Après avoir reagardé pas mal de séries en fansub (j'en ai encore 3 en route), je retourne un peu à ma petite collection de DVD, avec une série plus toute jeune, un des classiques que je n'avais pas encore vu. Je voulais acheter la série depuis pas mal de temps et j'ai bien fait d'attendre étant donné que Dybex s'est mis à sortir plein de coffrets, comme ça je me suis pas fait couillonner à acheter les DVD à l'unité, comme pour 3 autres séries que j'ai chez cet éditeur. Voilà, ça c'était pour le petit côté matériel.

Pour ce qui de la série en elle-même, je me suis sentie vraiment super blonde pendant la première (grosse) moitié. Oui, j'aime les scénarii alambiqués, où espace-temps, époques, dimensions, réel et virtuel ou je ne sais quoi encore sont difficiles à différencier, mais là je comprenais tellement rien que ça devenait vraiment agaçant. Mais j'ai quand même pas voulu abandonner la série, ç'aurait été trop frustrant. Après avoir vu tous les épisodes (au nombre de 13), j'ai bien sûr mieux compris la chose, mais pas entièrement, et c'est peut-être pas plus mal car ça rentabilisera mes DVDs si je dois revoir la série au moins une fois pour tout comprendre.

medium_lain.jpg

L'ambiance de la série est vraiment excellente, elle est créée beaucoup plus que les bruitages que par la musique, et également par le rythme et le procédé de narration très particuliers. J'aime beaucoup le chara design, et la chanson de l'opening est excellente. Je garde donc la série sous le coude pour la revoir, et j'ai trouvé une chanson qui serait excellente pour un AMV. Enfin, les AMV, plein d'idées et pas beaucoup de réalisations pour l'instant ^^.