Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.10.2013

Top 10 anime n°15 : Les coups de coeur de 2012, découvertes et confirmations !

Non, lecteur, tu n'es pas bourré (enfin si, peut-être, mais c'est une autre histoire), non, il n'y a pas eu de problème de serveur chez mon hébergeur qui a fait ressortir un vieil article qui aurait dû être mis en ligne il y a dix mois. Non, je ne vis pas dans une faille spatio-temporelle (à moins que ?). Nous sommes bien en octobre 2013, et je vous propose bien un top des séries animées que j'ai vues en 2012.

Est-ce qu'il m'a vraiment fallu tout ce temps pour établir ma liste ? Non, pas du tout. C'est une simple question de logistique : en 2013, les petits aléas de ma vie ayant fait que j'ai encore plus dix mille trucs à raconter sur mon blog et encore moins de temps pour le faire, ce n'est que récemment que j'ai publié le dernier billet concernant les anime que j'ai vus en 2012. Et je trouvais que ça n'avais pas de sens de publier un top bilan avant d'avoir parlé de toutes les séries concernées. Par contre, vu que je ne suis absolument par l'actualité anime de toute façon, et que je trouve trop dommage de penser qu'un contenu a de l'intérêt seulement au moment de sa publication (j'ai quand même près de sept ans d'archives ici qui ne demandent qu'à être consultées par qui a du temps et du courage :p), ça ne me pose pas de problème de faire un top pour 2012 maintenant alors que certains pensent sûrement déjà à celui de 2013.

Si nous verrons d'ailleurs que mon bilan 2013 sera assez vite fait vu le faible nombre d'anime regardés cette année, ma consommation de 2012 a elle été constante par rapport aux 2 années précédentes : 17 séries, avec une majorité de séries courtes de 12 à 13 épisodes (9), 6 de 25 épisodes environ, et deux cas à part avec une série très courte (6 épisodes) et une plus longue d'une cinquantaine d'épisodes. J'aurais donc dû me contenter comme pour 2010 et en 2011 de faire un top 5. Mais non, ça va pas !

En 2012, j'ai fait quatre revisionnages. Si j'ai voulu revoir ces séries, c'est qu'elles m'avaient beaucoup plu à la base, et comme elles ont toutes confirmé qu'elles étaient incontournables, je ne peux pas les mettre de côté, surtout qu'une seule d'entre elles avait déjà figuré dans un top annuel. Pour compléter ça, j'ai eu de très belles découvertes, et j'arrive donc sans peine au nombre de 10. Ou pas ! En fait, non. Il y a 5 séries que j'ai vues pour la première fois et qui se détachent clairement. Après ça, il y en a que j'ai vraiment apprécié quand même, mais que je ne peux pas mettre au même niveau.

Ce n'est pas la première fois que je vois les limites d'un classement à nombre d'entrées fixé, et cette fois la règle ne demande qu'à être contournée ! :p Allons-y pour un top 9, pas de problème ! ^^

 

Abenobashi

Mon troisième visionnage de ce petit concentré de parodie et de débilité m'a encore plus enthousiasmée que les deux premiers ! On accroche ou pas du tout, mais il faut tenter ^^.

3601132724.jpg

 

Chihayafuru

Un univers prenant, des personnages attachants, un bel emballage visuel et sonore, comment ne pas dévorer cette série ? Il ne faudra pas que je tarde trop à déguster la deuxième saison !

903695182.jpg

 

Dennô Coil

Coup de coeur confirmé au revisionnage pour cet anime à l'univers fascinant dont l'ambiance m'a particulièrement marquée.

2611180572.jpg

 

Last Exile

Une belle et grande aventure maîtrisée sur tous les plans, à voir et à revoir, comme je l'ai fait :). J'aurai l'occasion de vous parler prochainement de la "suite" Ginyoku no Fam, en cours de visionnage ^^.

2078421436.jpg

 

Natsume Yûjinchô 4

Les trois premières saisons ayant déjà figuré dans mes tops annuels, il était évident d'y voir la quatrième, puisque aucune baisse de qualité n'est à signaler, bien au contraire ! Il va falloir que je me renseigne un peu pour savoir si on peut s'attendre à une cinquième saison pour l'hiver ou le printemps 2014 ou s'il faudra patienter encore un peu pour avoir plus de chapitres du manga à adpater.

1475728225.jpg

 

Noein ~ Mou hitori no kimi e

Univers captivant, design original et bande sonore à couper le souffle. Une série que je regarderai sans aucun doute une troisième fois !

4058031203.jpg

 

Now and then, here and there

Cette "vieille" série est une véritable petite claque et je suis vraiment contente d'avoir enfin pu la découvrir. La force de l'histoire fait complètement oublier l'aspect visuel un peu vieillot.

742230110.jpg

 

Sakamichi no Apollon/Kids on the slope

J'aurais presque l'impression d'avoir vraiment vécu au Japon pendant les années 60 tellement j'ai apprécié la nostalgie que dégage l'ambiance de cet anime. Ah, c'est beau les amours de jeunesse :p

609264843.jpg

 

Saraiya Goyô/House of five leaves

J'ai été conquise par cette série au rythme et au design si particuliers qui dispose elle aussi d'un excellent OST. 

1640721475.png

 

Pour finir, un retour rapide sur les autres anime vus en 2012, puisque c'est vite fait vu leur nombre ! :) 

 

Les belles découvertes :

Les guitares de BECK ou les cannes à pêche de Tsuritama auraient presque pu l'un ou l'autre prendre la 10ème place du classement, mais je n'ai pas réussi à les départager.

 

Les bons divertissements :

Thermae Romae était bien sympa et sa brièveté était clairement un atout. Ikoku meiro no croisée n'était pas sans défauts mais son univers reste intéressant.

 

Mention déception :

Je ne reviendrai pas en détail sur mon désarroi devant Eureka Seven et Tengen Toppa Gurren Lagann, ça me fait encore mal au cerveau quand j'y pense. J'aurais aimé être agréablement surprise par Another mais ça n'a malheureusement pas été le cas. Enfin, le populaire Kuragehime m'a déçue par les clichés qu'il véhicule malgré ses personnages se voulant atypiques.

17.06.2012

[Anime] Noein ~ Mou hitori no kimi e

Titre japonais : ノエイン もうひとりの君へ

Nombre d'épisodes : 24

Année de production : 2005

Licence en France : Aucune

Fiche : Animeka ; ANN

 

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

Le 1er décembre 2006, alors que j'avais créé ce blog depuis quelques jours seulement, je publiais mon premier billet sur une série animée. Et cette série, c'était Noein. Ce nouveau billet que je rédige cinq ans et demi après est donc un peu particulier pour moi !

Comme je l'avais dit l'année dernière, cela faisait un petit moment que je voulais revoir cet anime, et j'espérais sa sortie en DVD en France depuis un petit moment. Mais il y a quelques mois, une alternative intéressante s'est présentée : l'achat du coffret DVD édition UK pour une dizaine d'euros. On reste dans la zone 2, c'est quand même pas mal ^^. Je me suis lancée dans mon revisionnage à la fin de l'hiver, et je n'ai pas du tout été déçue !

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

Haruka est une fille de onze ans qui vit avec sa mère à Hakodate. Alors que les vacances d'été commencent et qu'elle en profite pour aller s'amuser avec ses amis, d'étranges événements vont commencer à se produire. Un groupe d'individus vêtus d'une cape noire et semblant sortir de nulle part va apparaître, et l'un d'eux en particulier semble s'intéresser à Haruka. La jeune fille va se rendre compte qu'elle dispose d'étranges pouvoirs qui pourraient sauver Lacryma, une dimension dont l'existence est menacée par Shangri-la et les étranges machines menées par Noein, le maître des lieux.

Dès les premières minutes, on remarque que la série est assez particulière visuellement. D'un côté, des personnages dont les corps ont des formes parfois imprécises et les visages des traits marqués, en particulier dans les scènes de combat, où l'on perçoit nettement des coups de crayon. De l'autre, des décors très jolis et détaillés, et l'utilisation très fréquente de la 3D. C'est assez perturbant au début, et moi-même j'ai mis du temps à m'habituer à l'apparence de certains personnages. Comme tout ce qui sort un peu de l'ordinaire, ça ne peut pas plaire à tout le monde, mais dans tous les cas cela donne vraiment à la série une identité propre.

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

Le cadre dans lequel se passe la plus grande partie de l'histoire m'a encore plus marquée que lors de mon premier visionnage : que ce soit le port et les entrepôts, la vue nocturne depuis l'observatoire ou d'autres quartiers, chaque vue de la ville de Hakodate est superbe. Je trouve ça vraiment chouette que le cadre choisi soit une ville réelle et que pour changer ça ne soit pas Tôkyô. L'ambiance estivale est franchement réussie, et cela donne vraiment envie de se rendre sur les lieux (et en hiver, ça doit être pas mal aussi, comme le suggèrent les images de l'opening ^^).

Si les personnages de Noein ne sont pas révolutionnaires, leur personnalité est bien développée et est très liée au développement de l'histoire. Bien que les principaux protagonistes soient plus jeunes encore que ce qu'on a l'habitude de voir, la série n'a rien de gamin. Les thématiques de l'amitié, de la famille et de l'amour sont judicieusement utilisées et servent efficacement les notions de différentes dimensions. Ou bien c'est peut-être même l'inverse : l'aspect science-fiction n'est là que pour mettre en évidence les relations humaines.

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

Toujours est-il que le système des différentes dimensions et les moyens d'aller de l'une à l'autre sont vraiment bien fichus. Une base scientifique qui semble solide (mais je ne suis pas experte en physique quantique ^^) sans que ça parte dans des trucs à la mords-moi-le-noeud juste histoire de dire hey vous voyez on a fait un truc super compliqué, et comme on comprend pas tout du premier coup vous allez trouver ça génial ! :p L'intrigue se lance dès le première épsiode, et si par la suite les choses se calment un peu, on continue d'avancer doucement mais sûrement vers un dénouement qui est spectaculaire mais qui ne vient pas trop hâtivement et conclut très bien l'histoire.

Je me suis très facilement attachée à la petite Haruka, qui est toujours souriante et montre du caractère sans être chiante. Yuu a un caractère renfermé et on a parfois envie de lui donner des claques, encore plus à sa mère qui est en grande partie responsable de son mal-être. Mais les actions et l'évolution du jeune garçon sont au coeur de l'intrigue, et sa relation avec Karasu, prêt à risquer sa vie pour protéger Haruka, est aussi un élément clé. 

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

Ai, la sportive un peu garçon manqué, Isami qui se la joue cool et Miho la binoclarde survoltée fan de fantômes sont attachants chacun à leur façon et s'ils sont en retrait par rapport à leurs amis Haruka et Yuu, leur présence est quand même essentielle. Du côté des camarades de Karasu, on trouve également quelques personnages dont les actions et le comportement ne sont pas négigeables. Atori est très réussi dans le genre méchant psychopathe bien flippant, et il réserve des surprises. Des personnages comme la mère de Haruka ou bien Uchida, une scientifique accompagnée du flic Koriyama, complètent bien la galerie de personnages de Noein.

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

anime,série,japon,noein,nanase hikaru

Si je gardais un si bon souvenir de la série, c'était en grande partie grâce à sa superbe musique, dont j'avais déjà eu l'occasion de partager un extrait. Comme j'écoute régulièrement mes morceaux préférés, je m'en souvenais bien, mais c'est avec grand plaisir que je les ai redécouverts en contexte. Un vrai bonheur dès les premiers épisodes ! De la petite mélodie enjouée du quotidien aux choeurs épiques en passant par des ambiances plus mélancholiques, le travail de Nanase Hikaru est remarquable et se place définitivement parmi mes OST d'anime préférés. La compositrice propose des variations de ses mélodies dans différentes ambiances, et c'est qelque chose que j'apprécie particulièrement dans une bande sonore. J'aime toujours beaucoup la  chanson de l'opening signée Eufonius, groupe que l'on retrouve dans l'opening de Clannad (et dont la chanteuse Riya officie aussi en solo). L'ending est moins marquant mais reste sympa. 

A l'instar de Last Exile, et contrairement à Madlax, j'ai autant apprécié Noein lors de ce second visionnage que lors du premier. Même si elle a déjà quelques années, la série mériterait clairement de sortir en DVD chez nous, même si je sais bien qu'on peut dire ça de pas mal d'autres séries. J'ai aimé son mélange de science-fiction et de quotidien, son équilibre entre action et développement des personnages et le message qui est délivré : même s'il y a des moments durs, la vie continue, et rien n'est décidé à l'avance. A tenter si ce n'est pas déjà fait ! Si l'aspect visuel osé ne peut pas faire l'unanimité, je pense qu'il est plus difficile de rester insensible à la musique, sans laquelle l'anime ne serait pas ce qu'il est.

Un petit mot sur l'édition DVD UK : il s'agit coffret en plastique très simple, mais pour le prix, difficile d'en demander plus ! Les menus font le strict minimum, mais ça n'est pas non plus déplaisant. Les sous-titres prennent parfois de très grandes libertés par rapport aux dialogues en japonais, et si ça ne change rien dans la compréhension de l'histoire, la plupart du temps je n'ai pas vu l'intérêt. Ca reste une très bonne solution peu coûteuse pour les amateurs de DVD et je ne regrette pas mon achat !

30.08.2011

Bla bla anime 4 : DVD zone 1 et streaming gratuit

J'ai ramené des souvenirs très typiques de mon voyage aux Etats-Unis : près d'une dizaine de CD japonais chopés au Book Off de New York, et les 3 coffrets de Honey and Clover commandés sur Amazon. J'allais pas non plus me faire chier à faire les boutiques de DVD d'anime quoi. Pis comme ça, pas de taxes.

J'ai failli prendre une ou deux autres séries en plus mais bon j'ai déjà claqué un paquet d'argent dans mon voyage alors c'était vraiment pas raisonnable. Mais bon, c'est pas pour ça que je vais pas renouveler l'opération un de ces quatre, soi en me résignant à payer les taxtes, soit en demandant qu'on me les ramène (et j'ai une idée assez précise du "on" en fait). Parce que non seulement chez l'oncle Sam ils ont des séries qu'on n'a pas par chez nous en zone 2, d'où ce premier achat, mais en plus elles sont moins chères. Enfin, si y'avait que les DVD d'anime qui étaient moins chers j'aurais pas tant l'impression qu'on nous prend pour des guignols en France mais c'est une autre histoire, aujourd'hui on parle anime.

anime,série,japon,dvd,streaming

Je n'avais jamais acheté de DVD zone 1 avant, parce que même si évidemment on peut trouver moyen de les lire, c'est pas la même zone que chez nous, et je ne voyais pas trop le sens d'acheter l'édition américaine d'un truc japonais. Avec un doublage ricain que j'écouterais encore moins qu'un doublage français, et juste des sous-titres en anglais. Qui ne me posent aucun problème de compréhension évidemment (contrairement à la VOSTF de certaines équipes de fansub anime/drama) mais bon, quitte à payer quelque chose, ça me paraissait quand même mieux d'avoir du français.

Mais bon, c'était soi mettre de côté ces réticences, soit ne jamais avoir certaines séries en DVD. Certains ne verront sûrement pas où est le problème, certains ne savent peut-être pas ce que c'est d'avoir des anime en DVD, mais moi je suis de la vieille école et stupidement honnête (on n'y gagne rien je sais) donc quand j'ai adoré une série en fansub, je veux l'avoir en DVD.

anime,série,japon,dvd,streaming

Donc mes revisionnages de Mushishi et de Noein par exemple, ça sera quand j'aurais chopé les séries en zone 1, ou je peux même choper l'édition britannique vu que ces deux séries sont dispo. Même pas 10 livres l'intégrale de Noein... Après, c'est encore une autre étape, mais vu ces différences de prix, je me dis que je finirais peut-être même par prendre en zone 1 US ou zone 2 UK des séries qui sont sorties en France. Genre School Rumble. Toujours pas fini de sortir, toujours pas d'intégrale, une demie-saison pour 30-40 euros. Une saison en zone 1 : même pas 30 dollars...

Et puis s'il me prend l'envie de revoir les deux premières saison d'Aria ou bien les Clannad, ben je saurai aussi où trouver les DVD. Bon, faut pas que je m'emballe non plus, c'est pas comme si j'achetais et regardais une série par semaine, mais bon c'est bien de voir un peu les perspectives d'agrandissements de ma collection. Pis je crois que c'est une bonne chose que je ne me sois jamais complètement gavée d'anime ou ruée sur les coffrets DVD. Ca fait plus ou moins 8 ans que je suis tombée dedans, et je m'en suis toujours pas lassée !

anime,série,japon,dvd,streaming

Et puis comme indiqué dans le titre du billet, je voulais parler d'autre chose aussi. Vu que j'essaie de lutter contre ma résistance au changement, j'essaie de me mettre au streaming. Mais pas payant hein, faut y aller doucement, le gratuit d'abord, on verra après si j'arrive à me décider à payer pour un truc complètement immatériel que je ne peux même pas conserver. Bon, c'est pas comme si je m'étais rendu compte hier qu'il y avait du streaming légal gratuit, j'ai suivi FMA: Brotherhood comme ça et j'avais commencé aussi Durarara. Mais bon, ces derniers mois je m'étais quasiment pas tenue au courant de ce qui sortait, et je me suis rendu compte ces derniers jours qu'il y avait pas mal de nouvelles choses de ce côté.

Genre Wakanim qui diffuse des vieux trucs comme Lovely Complex, et des trucs un peu moins vieux comme Tôkyô Magnitude 8.0. Et surtout Usagi Drop. Sans l'avoir lu, je connais le manga de nom, et vu la différence entre le titre français et le titre original, j'ai mis du temps à faire le rapprochement ! Ca me tente bien ça, va falloir que je me décide vite.

anime,série,japon,dvd,streaming

Chez Kaze il y a aussi pas mal de choses (The book of Bantorra par exemple), après faut que je fasse le tri, pas non plus que je regarde juste parce que c'est gratuit alors qu'il y a d'autres séries qui m'intéresseraient plus. Et puis Dybex est toujours là, avec Deadman Wonderland.

Ca se pourrait qu'un jour peut-être je tente un abonnement d'un mois genre sur KZPlay, pour voir ce que ça donne. Mais bon, ça sera que quand je serai sûre de passer assez de temps chez moi pour avoir une connexion digne de ce nom. Genre après la mi-octobre, quand je serai au chômage :p; Parce que là en ce moment, quand je regarde des anime pendant la semaine, c'est avec mon Eee PC dans le train. Donc que ce sois streaming ou DVD, je l'ai un peu dans l'os !

Ah ouais et tiens, pour parler au moins d'une sortie DVD, enfin Blu-ray en l'occurence, donc en fait je m'en fout, paraît qu'il y a Darker than Black qui va sortir en France chez WE Anim. Genre, la licence sortie d'outre tombe des années après, alors que je m'étais décidée à revoir la série en fansub l'année dernière...

1 2 3 Page suivante