Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.02.2008

[Drama] Nodame Cantabile

Titre japonais : のだめカンタービレ

Nombre d'épisodes : 11 + 2 SP

Diffusé en : Automne 2006

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Fiche : DramaWiki

Voir aussi : Nodame Cantabile Special Lessons

 

Voilà une série que j'ai plusieurs fois pensé à regarder en anime. Mais puisque maintenant j'aime tellement les vrais gens, j'ai fini par me laisser tenter par la version drama. Je n'ai pas été déçue du tout, loin de là ! C'est vraiment drôle, c'est émouvant, et c'est un vrai régal pour les oreilles.

L'histoire se déroule en effet dans une école de musique, et dans chaque épisode, au gré des différentes répétitions et représentations de piano ou d'orchestres, on peut entendre plein de morceaux différents de musique classique. D'ailleurs, le générique du début c'est du Beethoven, et celui de fin du Gershwin. Je n'y connais rien en musique classique, mais il y a vraiment des morceaux que je trouve magnifiques. Cette musique fait en quelque sorte partie de notre culture à tous, combien de morceaux connait-on pour les avoir entendus partout, dans les films et les pubs surtout, mais sans pour autant savoir qui les a composés ? Gros coup de coeur déjà pour le thème de la série.

a7249dad8ed438bc96919ae4fd0b97af.jpg

Et par dessus ça, on a quelque chose de très bien interprété, aussi bien au niveau des rôles principaux que des personnages secondaires. Tamaki Hiroshi, très bon dans le rôle de Chiaki, jeune homme froid, perfectionniste, si critique envers les autres et Ueno Juri excellente dans le rôle de Nodame, personnage féminin si différent de ce qu'on peut voir d'habitude, excentrique et unique en son genre, et beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. Ca, c'est le duo de choc. La façon dont ils vont apprendre à se connaître et la relation qui va se nouer entre eux seront le fil conducteur de la série.

Autour d'eux, un chef d'orchestre qui est coplètement déjanté, et le mot est si faible. Un joueur de timbales tout droit sorti de That 70's show pour le look, un prof de piano tyranique. Chacun a sa place dans l'histoire, et on suit tout ce petit monde avec régal. Et bien sûr, comme c'est si souvent le cas, c'est trop court ! Heureusement, pour faire durer le plaisir, deux épisodes spéciaux viennent d'être diffusés au Japon. Je me retiens encore pour ne pas me jeter sur la VOSTA, mais je crois que ça ne durera pas bien longtemps.

15.02.2008

[Drama] My boss my hero

Titre japonais : マイ★ボス マイ★ヒーロー

Nombre d'épisodes : 10

Diffusé en : Eté 2006

Chaîne de diffusion : NTV

Fiche : DramaWiki

 

J'ai choisi de regarder cette série en dix épisodes tirée d'un long métrage coréen parce que le rôle principal est tenu par Nagase Tomoya que j'avais vraiment aimé dans Ikebukuro West Gate Park. Et j'ai vraiment bien fait car si son rôle est cette fois très différent, son jeu est tout aussi excellent, ce qui fait de la série un vrai régal.

Un lycée, un membre d'une famille de yakuza qui doit cacher son identité, au premier abord l'histoire peut faire penser à Gokusen. Sauf que le yakusa n'est pas prof, mais élève : Sakaki Makio doit en effet, à l'âge de 27 ans, retourner au lycée pour obtenir son diplôme s'il veut pouvoir succèder à son père à la tête du clan. Il se retrouve donc dans un milieu totalement différent et hostile, qui bien sûr, va être prétexte à de nombreuses situations comiques. Apparemment, les Japonais aiment bien mettre en scène des gentils yakuza, donc la recette est loin d'être inédite, mais dans ce cas c'est vraiment réussi.

c703f77a016ac24f36333619cb96a84c.jpg

Si c'est le côté comédie qui domine l'histoire, on peut aussi voir le personnage principal évoluer dans son nouvel univers et grâce aux nouvelles personnes qu'il rencontre, ce qui donne une petite dimension sentimentale/amitié bien dosée. Les personnages secondaires sont en général bien interprétés, que ce soit les membres du clan, la prof principale ou les camarades de classe. J'ai trouvé Tegoshi Yuya (Sakura-machin) un peu lourd, mais d'un sens ça fait partie de son personnage gentil et un peu collant.

Côté musique, rien d'inoubliable mais c'est tout de même efficace, tout à fait ce qu'il faut pour ce genre de série. Les épisodes s'enchaînent et sont aussi drôles les uns que les autres, nous tenant en haleine jusqu'à la fin, qui est venue bien trop vite à mon goût ! Une suite au film coréen étant sortie, j'espère qu'elle sera aussi adaptée en drama au Japon, mais je n'ai aucune info à ce sujet. En attendant, je vais chercher d'autres dramas avec Nagase Tomoya car je me répète, mais il est vraiment excellent dans ce rôle de comédie.

05.02.2008

[Drama] Ikebukuro West Gate Park

Titre japonais : 池袋ウエストゲートパーク

Nombre d'épisodes : 11 + SP

Diffusé en : Printemps 2000

Chaîne de diffusion : TBS

Fiche : DramaWiki

Voir aussi : Impressions sur l'épisode SP

 

Avec ce drama, je suis passée à un genre très différent que ce que j'ai pu voir jusqu'ici en général. Peut-être est-ce dû au fait que l'histoire est tirée d'un roman, mais l'ambiance de la série est plus noire, plus réaliste que dans les autres séries que j'ai vues, sans pour autant être poussée à l'extrême. Dans le quartier donnant son nom à la série, on suit les aventures, ou pourrait-on dire les enquêtes de Makoto, un jeune homme qui va devenir une sorte de médiateur entre police, gangs et yakusas.

La série est vraiment agréable à suivre en premier lieu grâce à Nagase Tomoya, excellent dans le rôle principal. Je n'avais encore jamais vu cet acteur et je l'ai tout de suite apprécié. Je ne sais pas ce que ça donne en comparaison au personnage du livre, mais en tout cas je trouve son interprétation vraiment excellente. Et puis bon, il est sacrément beau gosse, pour ne rien gâcher. Ben oui, chui une fiiilllle, quoi ^^.

69df1685f838771ec135f8dab8fc5e43.jpg
 
Du côté des autres rôles, c'est en général très bon aussi, par exemple Takashi (Kubozuka Yôsuke), le chef du gang du quartier, et le flic Yokoyama (Watanabe Ken). Pour ce qui est de Hikaru (Katô Ai), je trouve que sa tendance à monter un peu trop souvent dans les ultrasons est un peu agaçante, mais son personnage reste très intéressant. L'intrigue principale est vraiment bien menée, et on peut trouver des illustrations de quelques phénomènes sociologiques japonais. Sur ce point-là, la série m'a un peu fait penser à l'anime NHK ni yôkoso!
 

Pour finir, une ambiance sonore "urbaine" très réussie et aussi une très bonne VOSTF (Sushi-bar ^^). Maintenant que j'ai vu les onze épisodes, j'attends avec impatience la sortie du spécial, et j'ai bien envie de lire le roman (de Ishida Ira, chez Picquier). Et si vous voulez entendre parler d'un autre drama avec Nagase Tomoya, il faudra lire ma prochaine note !